Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Environnement et Ressources

En Suisse, 600.000 tonnes de viande doivent être importées [1] annuellement afin de faire face à la demande. Cela entraîne

Depuis 1970, plus de 20 millions d'hectares de forêt tropicale ont été transformés en pâturages pour les ruminants.

Institut 'Worldwatch'

nécessairement des répercussions sur l'environnement. Les fabriques d'animaux actuelles, peu importe le sol sur lesquelles elles sont implantées, produisent de telles quantités de lisier que la qualité des eaux souterraines en est sérieusement mise en péril [2] .
Dans les lacs de Sempach et de Baldegg, en raison des quantités exagérées d'engrais déversées, il faut injecter artificiellement des doses considérables d'oxygène pour leur permettre de respirer. L'ammonium produit par évaporation des lisiers est soupçonné d'être responsable des pluies acides causant la mort des forêts. L'agriculture moderne contribue à raison d'environ 9% à l'effet de serre (surtout à cause du méthane et d'autres gaz)[4].

Sur un hectare de terrain, il est possible d'obtenir
la quantité suivante d'aliments [1] :

Cerise

Pommes

Carottes

Viande de boeuf

1000 kg

4000 kg

6000 kg

50 kg

Les chiffres suivants montrent à quel point les limites des ressources naturelles sont atteintes par la production de viande, ainsi que le gaspillage qui en résulte: Sur une surface de terre nécessaire pour produire un kilo de viande, on pourrait produire 200 kilos de tomates ou 160 kilos de pommes de terre. Pour la production d'un kilo de céréales, on a besoin d'environ 100 litres d'eau tandis que pour produire un kilo de viande, on a besoin de 2.000 à 15.000 litres d'eau !

En 1991, en Suisse, 61.457.040 poulets et autres volailles ont été mangés.

Plus de 50% des eaux polluées en Europe sont dues à l'élevage intensif. Pour produire 1 kilo de viande, on a besoin de 7 à 16 kilos de céréales ou de soja.

Les boeufs et autres ruminants sont mis en pâturage sur une surface égale à la moitié de notre planète.
Institut 'Worldwatch'

Par la «transformation» de céréales en viande, on peut dire que 90% de protéines, 99% d'hydrates de carbone et 100% de fibres sont perdus. En outre, en Suisse, 57% des céréales produites sont destinées à l'alimentation des animaux de rente (1990). Au cours de l'allongement de la chaîne alimentaire, où les aliments d'origine végétale sont d'abord utilisés pour nourrir les animaux pour ensuite passer à ceux qui mangent leur viande, s'ajoute un autre inconvénient: Dans le corps des animaux s'accumulent les pesticides, les métaux lourds et les autres poisons provenant des aliments destinés aux animaux. Ceci a pour conséquence que la quantité de pesticides contenue dans la viande est environ 14 fois plus élevée qu'elle ne l'est dans les aliments d'origine végétale; celle contenue dans les produits laitiers l'est de 5 fois plus. Cette quantité est aussi valable bien sûr pour la viande d'appellation biologique.

Livres (en allemand):

  • Durning, Alan : Zeitbombe Viehwirtschaft. Folgen der Massentierhaltung für die Umwelt, Wochenschau Verlag, Fr.17,80; 64 pp. ISBN 3-87920-703-8. [Taking Stock: Animal Farming and the Environment, 1991]
  • Rifkin, Jeremy : Das Imperium der Rinder, Campus-Verlag, Fr. 37; 277 pp. ISBN 3-593-35047-5. [Beyond Beef. The Rise and Fall of the Cattle Culture, 1992]

Notes:

  1. Société suisse de production d'animaux de boucherie et de viande.
  2. Afin de « fournir » de la viande de porc pour la population suisse, 890.000 tonnes de fourrage/d'aliments est/sont nécessaire/s, et 2,5 millions de mètres cubes (m3) de purin sont produits. (Source : WWF-Suisse, Consommation et Environnement, Cahier 1/94).
  3. Selon une estimation de l'Institut 'Worldwatch'.
  4. Chiffres fournis par la Fondation 'Earthsave', bien que selon chaque entreprise et chaque méthode d'élevage, ces chiffres puissent varier sensiblement.

retourner