Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Le cuir

Le cuir est une matière autour de laquelle il existe toujours le préjugé qu'il soit un impeccable produit naturel et écologique. Pourtant, le cuir comporte des désavantages importants sur le plan écologique et éthique, comme le démontrent les informations suivantes.

Il est vrai que le cuir est un produit secondaire des abattoirs. Pourtant, c'est un produit qui paie beaucoup en termes de volumes d'affaires. De manière indirecte, ce même argent sera réinvestit dans les usines d'animaux.[1] Souvent, le cuir est fabriqué à base de peaux de jeunes animaux, ceux-ci ayant une peau plus douce. Le cuir est la peau d'un « animal de rente » détenu et abattu souvent dans des conditions de grande souffrance. La fabrication de cuir à base de la peau d'un animal comporte l'emploi de quelques réactifs chimiques fort toxiques[2] qui transforment le produit naturel en une matière qui doit être traitée de déchet spécial dangereux.[3]

Etant donnés ces désavantages évidents, il se pose la question suivante :
Est-il sensé de rendre plus avantageux l'abattage d'animaux et de charger l'environnement avec de dangereux déchets spéciaux dans le seul but d'utiliser du cuir ?

Pour répondre à cette question, il faut se rendre compte des domaines où le cuir est utilisé ainsi que des alternatives dont on dispose pour remplacer le cuir. Pour les vestes, les pantalons, les sacs et les ceintures en cuir cela semble clair. Ils sont superflus dans la mesure où il y a assez de remplaçants (p.ex. des tissus à base de plantes).[4] En ce qui concerne les chaussures et les vêtements imperméables, il n'est à l'heure actuelle guère possible d'éviter un certain pourcentage de fibres artificielles. Cependant, de nos jours, il est déjà possible de produire des fibres artificielles qui lors de leur déchet sont moins polluantes pour l'environnement que le cuir tanné. Malheureusement, l'industrie textile ne s'est jusqu'à présent encore jamais occupée de la protection animale (voir la mode des fourrures), c'est pourquoi il n'y a guère eu des efforts de développer des tissus imperméables substituant le cuir (ceci pourrait par exemple se faire à base de cires végétales combinées avec des fibres végétales). Par conséquent, les deux options sont peu satisfaisantes. Etant donné que la « matière première » provient presque exclusivement d'usines d'animaux gaspillant de leur côté les ressources de l'environnement par leur consommation exorbitante d'énergie et d'eau[5] et polluent, par leur énorme quantité de purin produit, les nappes phréatiques, la transformation d'huile à des fins textiles semble effectivement anodine.

Ayant décidé de ne plus porter de chaussures en cuir sans vouloir toutefois renoncer au confort de la matière de cuir, il y a un choix d'alternatives grandissant (demandez dans votre magasin des chaussures sans produits d'abattoir). Si vous ne voulez pas faire de compromis en termes d'imperméabilité, de résistance, de look, de robustesse, de respirabilité, etc., vous pouvez acheter vos chaussures auprès des adresses suivantes :

Vegetarian Shoes, 12 Gardner Street Brighton BN1 1UP. U.K., tél.  +44 1273 691913 et fax +44 1273 626376. information@vegetarian-shoes.co.uk

Freerangers, 87 Derwent Street, Chopwell, Tyne & Wear, NE17 7HZ. UK., tél. +44 1207 565957, fax: +44 1661 830317. info@freerangers.co.uk.


Ces chaussures véganes fabriquées au Royaume-Uni sont en vente également chez :

Autres fabricants de chaussures :

Notes:

  1. La vente de peaux animales est d'autant plus lucrative que la demande est forte. Grâce à ce commerce très rentable, l'abattoir est en mesure d'offrir plus d'argent aux éleveurs (de masse) par tête de bétail, ce qui augmente l'attrait financier des fabriques d'animaux. (retourner)
  2. Il existe un procédé de tannage à base de substances non toxiques, extraites de plantes, mais cette méthode est peu employée, le cuir ainsi obtenu étant moins résistant que les peaux tannées à l'aide de substances chimiques. (retourner)
  3. Selon des informations fournies par Greenpeace Suisse, qui vend des articles de cuir provenant d'animaux élevés dans des conditions «normales» et dont la peau a été tannée au moyen de substances végétales. (retourner)
  4. Il y a lieu de privilégier les vêtements en «green cotton», ou d'autres cotons de production biologique, ce mode de production (plantation et transformation) étant plus respectueux de l'environnement. (retourner)
  5. Sans compter les tonnes d'aliments (notamment de céréales) que les animaux transforment en grande partie non pas en viande et en peau, mais en chaleur et en excréments. La production d'une calorie de viande nécessite de nombreuses calories d'origine végétale. (retourner)

retourner

Dernière actualisation de cette page indiquée: 7.8.2013

[en haut


   
© Swissveg (ehemals: Schweizerische Vereinigung für Vegetarismus (SVV)) | www.swissveg.ch | Impressum