Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

La place du végétarisme au sein du mouvement contestataire du XXe siècle

Les médias ont fait un large écho à la sortie du très beau livre de 614 pages illustrées « Le siècle rebelle : Dictionnaire de la contestation au XXe siècle », depuis peu en vente en librairie. C’est avec un très grand plaisir que, après avoir parcouru les définitions des principaux mouvements ou personnalités contestataires ayant marqué ce siècle allant de  « Anarchisme »  à  « Zen » en passant par Antisexisme, Brecht , Cubisme, Mai 68, Rose Blanche ou encore Surréalisme, on tombe à la lettre « V » sur une superbe présentation du Végétarisme sous la plume de Bruno Blum dont nous ne résistons pas à vous donner quelques extraits :
« Le constat de l’ignorance, des idées reçues et des illusions ancrées dans les mentalités du XXe siècle suffira-t-il aux générations futures pour excuser les indignes habitudes alimentaires d’une humanité ayant pourtant accès à la connaissance ? Entretenue par des valeurs culinaires séculaires et une industrie sans scrupule, l’ignominie de la production et de la consommation d’animaux recule malgré tout peu à peu …» « …L’intelligence d’un animal n’est pas un critère de discrimination. Affirmer la supériorité de l’espèce humaine n’est le fait que des hommes, s’arrogeant juges et parties et dictant par la force des pratiques discriminatoires comparables au racisme et au sexisme.. ».
L’auteur de cette présentation ne se limite pas à présenter les arguments éthiques en faveur du végétarisme, mais également les aspects de protection de l’environnement, de prévention contre les maladies, de lutte contre le gaspillage des protéines végétales.
Il est réjouissant que dans un tel livre généraliste et traitant d’un sujet dépassant largement la défense des animaux, le végétarisme soit présenté comme une évidence d’un point de vue éthique, écologique et économique et que la lutte pour le droit des animaux soit reconnue comme un mouvement en faveur de la justice au même titre que la lutte contre l’esclavage, contre le racisme ou contre le sexisme.
Toujours dans le sujet du végétarisme, dans le même livre on lira avec intérêt sous « Monte Verità » l’histoire résumée de cette communauté végétarienne composée de pacifistes, anarchistes, féministes et artistes d’avant-garde établis non loin d’Ascona (Tessin), qui devint une plaque tournante des rébellions du début du siècle, accueillant tous les courants de pensée en lutte contre les méfaits de la vie moderne.

« Le siècle rebelle, dictionnaire de la contestation au XXe siècle », sous la direction d’Emmanuel de Waresquiel, édition Larousse, avril 99.