Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

(Re)Faire connaissance avec la grenade


Déjà Hippocrate recommandait le jus de la grenade contre la fièvre et comme fortifiant contre la maladie. Les prophètes anciens prédisaient même que la grenade nettoyait de « satan  et des accès mauvais » pour une période de 40 jours. Aujourd’hui, nous utiliserions plutôt les termes de substances toxiques et de déchets que nous accumulons dans nos cellules graisseuses.
Ces informations étonnantes ont été trouvées dans un article du magazine « Voilà » distribué dans les boîtes aux lettres en ce mois d’avril 1999, et intitulé « Mince et en forme grâce au jus de la grenade ». On y apprend aussi que ce sont les Arabes qui ont apporté le fruit en Europe, et qu’il était aussi très apprécié par les Grecs et les Romains. D’ailleurs, la ville espagnole de Grenade, fondée au Xème siècle, lui doit son nom.
La grenade est un fruit en forme de baie de la grosseur d’une pomme, dont la peau épaisse et dure, est d’abord rouge puis brune. Elle renferme beaucoup de graines logées dans une pulpe aigrelette. La grenade se mange à la cuiller, et c’est un fruit délicieux. On s’en sert pour fabriquer un sirop, la grenadine, mais aujourd’hui, on extrait des graines roses de la grenade un drink, le SAMBU, utilisé dans des cures de régénération et de nettoyage interne qui, selon ses préparateurs, permet aussi « d’y laisser quelques kilos superflus ! ».
Quoiqu’il en soit, la grenade est riche en précieux oligo-éléments (potassium, magnésium, fer, phosphore) et en vitamines C et du groupe B, ainsi qu’en sucre de raisin et fructose naturels.
« Voilà » propose une cure de jus de grenade détaillée (et végétarienne !), composée d’une journée préparatoire, 7 à 10 jours de cure et 2 jours de reconstituants. Selon « Voilà », cette cure est tirée de la brochure de Mme le Dr. B. Zechelius « La cure à la grenade », disponible auprès de Reforma S.A., CP 246, 6934 Bioggio-Lugano, au prix de Fr. 5,–

Source: Voilà, Birsig Verlag GmbH, CP, 5001 Aarau, avril 1999