Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Le végétarisme et l’amour des animaux

Aussi respectable que soit le végétarisme par amour des animaux, il doit à mon point de vue être considéré comme une motivation secondaire qui découle de celle primordiale qui est le développement de la personnalité humaine. Dans «La médecine de la personne», 1941, par le Dr Paul Tournier, chap. XVI, Les Lois de la Vie, on peut lire: «La tâche du médecin, c’est d’enseigner aux hommes les lois physiques et spirituelles de la vie normale. Cette conception de la médecine plonge ses racines dans la plus haute tradition de notre corporation».
Pythagore, au 6ème siècle avant J-C, professait que la plus noble tâche qu’on se puisse proposer ici-bas était d’apprendre aux hommes à vivre. Philosophe, il leur enseignait à chercher au contact de Dieu les sources d’une vie normale. Homme d’Etat, il réforma les mœurs, la politique et les affaires, et c’est un véritable âge d’or qu’il réussit à instaurer à Crotone, une ville de l’ancienne Italie (Grande-Grèce), et sa patrie. Enfin, médecin, il enseignait aux hommes à vivre selon le plan de Dieu. «Il considérait la santé comme une harmonie et la maladie comme une rupture d’équilibre». Il voulait que l’alimentation contribue autant à la santé qu’à l’élévation de l’âme et institua son régime végétarien.
Par ces conceptions, il est le précurseur du génie grec, de ses plus grands philosophes, comme Socrate et Platon, comme de son plus grand médecin, Hippocrate. «Je conserverai ma vie pure et sainte, aussi bien que mon art» (serment d’Hippocrate).
Puis, plus loin «… La Bible donne beaucoup d’indications pour l’alimentation, à commencer par cette phrase de la Genèse: Dieu dit: Voyez! Je vous donne sur toute la surface de la terre toute herbe portant semence, ainsi que tous les arbres fruitiers avec leur semence pour les reproduire: ce sera votre nourriture» (Genèse, 1.29).
Les fruits et les légumes constituent donc l’alimentation essentielle de l’homme (qui, d’après Cuvier, un célèbre naturaliste français, 1769-1832), est un frugivore et non un omnivore...
Maurice-Edmond de Courten, Chermignon (VS)