Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Des médecins signalent le danger de la production de masse d’animaux

Vu le nombre croissant de maladies infectieuses dues à l’élevage industriel, un sérieux avertissement a été lancé au cours d’une récente réunion consultative d’organisations de médecins de langue allemande.
Des maladies de type diarrhéique provoquées par des bactéries sont surtout imputables aux salmonelles, au campylobacter ainsi qu’à la bactérie E-coli. Les principaux responsables pour l’accroissement de ces infections par les denrées alimentaires en sont l’élevage intensif et le traitement industriel de ces denrées. Parmi les dégâts causés par la production de masse des animaux, le campylobacter atteint à raison de plus de 90% tous les poulets, et la salmonelle touche au moins un quart des poulets vendus. En Europe, la plus grande partie des produits alimentaires d’origine animale ne provient plus d’animaux élevés selon des méthodes traditionnelles éprouvées, tout en étant issus de races dites «non profitables», mais d’animaux de hautes lignées et qui ont été hypersélectionnés. La poule-turbo, par exemple, fournit 300 œufs par an, mais elle n’est plus capable de se reproduire naturellement. Une vache laitière ne peut fournir ses 30 litres de lait par jour que par une alimentation hautement dosée en protéines.
Source : Ärztezeitung, 26.8.98