Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Editorial de Vegi-Info 3/98f

A l’intérieur de l’abattoir

Chères lectrices, chers lecteurs,
Bien que la plupart des gens – en Suisse, en tout cas – mangent tous les jours de la viande, on peut se demander s’ils savent au moins d’où provient leur steak ou leur saucisse? Les abattoirs sont soigneusement cachés et les abattages se font la plupart du temps dans la grisaille des petits matins.
C’est pourquoi un aperçu de ce que sont ces endroits souvent éloignés de tout occupe les huit pages du milieu du présent numéro. Il est de la sorte détachable et peut être proposé pour lecture à vos amis et connaissances qui mangent de la viande, même si en tant que végétarien vous-même préférez ne pas lire ce texte difficilement soutenable.
Pour ma part, il m’a profondément bouleversé, même si mon travail au Vegi-Buro m’a déjà permis de beaucoup lire, écouter et voir sur ce sujet. Après mûre réflexion, je me suis décidé de le publier en espérant qu’il contribuera à promouvoir la pratique du végétarisme et encouragera de nombreuses personnes à s’engager activement à son élargissement. Ce texte peut aussi être commandé comme tiré-à-part au Vegi-Buro; cela vaut aussi pour souscrire un abonnement à notre feuille d’information et pour se faire membre de notre association.
Par ailleurs, un article au titre pouvant paraître étonnant pour les végétariens soucieux de leur santé traite du végétarisme fast-food: il est fondé notamment sur des critères d’écologie et de santé!
J’espère donc qu’en dépit de ces thèmes quelque peu inhabituels pour des végétariens, beaucoup prendront intérêt à la lecture de ces deux articles.
Enfin, je tiens à vous rassurer, la vue de l’intérieur d’un abattoir vous sera épargnée pour une longue période. Il était toutefois important d’aborder ce sujet pour les végétariens et amis des animaux afin qu’ils soient au courant des conditions qui y règnent. C’est pourquoi j’espère que loin d’inspirer de la résignation, il suscitera un nouvel élan pour un mouvement végétarien encore plus actif.

Bien à vous.


Renato Pichler
Président de l’ASV