Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen Hauptseite

Die SVV heisst jetzt: Swissveg
Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Die SVV heisst jetzt: Swissveg
Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch

La prévention du cancer par l’alimentation

Le cancer est, après les maladies cardio-vasculaires, la deuxième cause de mortalité en Suisse. Les aliments suivants sont connus pour favoriser le cancer:
– grosse consommation de graisses
– grosse consommation de viande (surtout les viandes grillées et la viande rouge)
Les aliments suivants préviennent l’apparition du cancer:
– grosse consommation de légumes
– grosse consommation de fruits
- consommation suffisante de fibres (prévient le cancer du côlon).
Les scientifiques ont recherché les éléments dans les fruits et les légumes qui favorisent la prévention du cancer. Il apparaît qu’il n’y a pas d’élément particulier isolé qui en est responsable. Conclusion: rien ne peut remplacer une alimentation naturelle et végétale. D’importantes recherches sont malgré tout poursuivies par l’industrie chimique afin de trouver un composant particulier. Tout cela évidemment dans le but de fabriquer des médicaments et d’augmenter leur chiffre d’affaire! Mais en tant que végétarien, on n’a pas besoin de toute cette chimie: l’alimentation végétarienne contribue à prévenir le cancer. Et les risques sont encore bien moindres avec une alimentation végétalienne qui ne contient pas du tout de graisses animales.
L’alimentation est un facteur très important dans l’apparition du cancer. Ce n’est pas le seul, mais aucun n’a cependant autant d’influence. Malgré que le facteur alimentaire soit un fait reconnu par les scientifiques depuis longtemps, les autorités et l’industrie veulent combattre le cancer au moyen des manipulations génétiques!
L’attitude des autorités est à ce sujet contradictoire: elles subventionnent avec des milliards la production d’aliments à base d’animaux alors qu’il est clair que de tels produits provoquent de nombreuses maladies.
L’Etat va-t-il dorénavant déconseiller ces produits animaux et utiliser les subventions pour stocker et détruire ces produits ou va-t-il ignorer les faits scientifiques et continuer de subventionner la production de cette nourriture néfaste?
Malheureusement il semble que l’Etat persiste à rester sous l’influence du lobby agricole et préfère ignorer les conclusions des scientifiques.

Sources:

  1. M. Osborne, P. Boyle, M. Lipkin: Cancer prevention, Lancet 1997; 349 (suppl II): 27-30
  2. Ärzte Zeitung, 7.11.97
  3. Ärzte Zeitung, 27.10.97


[en haut

[Retournez à l`index]


   
© Schweizerische Vereinigung für Vegetarismus (SVV) | www.vegetarismus.ch | Impressum