Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Je ne veux pas le savoir

Renato PichlerChère lectrice, cher lecteur

Avant la votation populaire de la nouvelle loi sur les épidémies (LEp), loi controversée, nous avons constitué une liste de tous les vaccins admis en Suisse afin de détecter lesquels sont fabriqués à base de substances d’origine animale.
Ce qui n’est rien d’extraordinaire pour une organisation végétarienne : Nous faisons des recherches afin de révéler des ingrédients masqués d’origine animale.
Cependant il semble que les vaccins soient un sujet suscitant beaucoup démotions : Félicités par les uns d’avoir confirmé leur attitude récusant toutes les substances de vaccin, nous étions critiqués par d’autres pour avoir osé controverser les vaccins à leur avis absolument indispensables.

Or nous n’avons ni loué ni critiqué les vaccins. Les résultats de nos recherches n’ont fait que révéler les ingrédients de ces derniers. De même que nous avions révélé, par le passé, que les jus de raisins et le vin sont souvent fabriqués à l’aide de gélatine. Ou encore que les services en plastique peuvent contenir des graisses d’abattage. Là également, il ne s’agissait pas de recommandations ni de condamnations, sinon simplement d’affirmations.
Ce qui est différent sur le plan des vaccins : Tenant compte de dites révélations, celui qui veut se faire vacciner sans injections de produits d’abattage se trouve face à un problème : Pour beaucoup de vaccins, il n’existe pas d’alternative végétale.
Or comme nous ne concevons pas l’ignorance comme une attitude raisonnable, nous continuerons nos recherches pour tous ceux qui sont disposés à faire face à la réalité. Seule une personne qui est bien informée a le choix de décider librement ce qu’elle veut soutenir. Pour aller plus loin encore : c’est grâce à l’information qu’il est possible de s’investir pour une amélioration de la situation.

Celui qui ne veut pas savoir ce que contiennent les vaccins afin de continuer à se faire vacciner en ayant la conscience tranquille ressemble à celui qui ne veut pas savoir ce qui se passe aux abattoirs, pour la seule raison de continuer à manger des animaux.
C’est pourquoi nous recommandons de même pour les vaccins : informez-vous, lisez les notices d’emballage, demandez à votre médecin et décidez à base de faits si le vaccin en question est profitable ou non.
De nos jours, il n’est pas toujours possible d’agir de manière parfaite. Pourtant, ce qui reste important à tout moment, c’est de motiver nos actes par auto-décision et auto-responsabilité en tenant compte d’informations aussi détaillées que possible.
Nous faisons de notre mieux pour vous offrir notre soutien à ce propos.

Renato Pichler
Président de l’Association Suisse pour le Végétarisme (ASV)

Trad. Olivia Villard