Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Y a-t-il des raisons éthiques en faveur de la consommation de viande ?

La consommation de viande a des effets néfastes sur la santé, le climat et la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale.

D’un point de vue éthique, le simple désir de consommer de la viande justifie-t-il l’exploitation et la mort de millions d’animaux ? Rien de surprenant qu’un nombre croissant de personnes suppriment la viande de leur alimentation. Dans le débat sur la consommation de viande, les arguments des végétariens pèsent lourd dans la balance. Parviennent-ils pour autant à obtenir gain de cause ? Aux Etats-Unis, un concours lancé récemment par le New York Times échauffa les esprits. Le quotidien invita ses lecteurs à lui envoyer une liste d’arguments éthiques en faveur de la consommation de viande. Les arguments élaborés furent évalués par un jury professionnel composé de Peter Singer (philosophe spécialisé en droit des animaux), Michael Pollan (auteur de «Le dilemme des omnivores»), Mark Bittman (chroniqueur du New York Times), Jonathan Safran Foer (auteur de «Manger des animaux») et Andrew Light (philosophe).

L'unique raison de manger de la viande, c'est le plaisir gustatif – heureusement qu'il existe de délicieuses alternatives.

Même la rédaction du New York Times s’étonna de la vague d’émotions soulevées par le sujet. Alors qu’elle s’attendait à une douzaine de réponses, plus de 3000 dossiers lui furent envoyés. Et force est de reconnaître que les carnivores font preuve d’une grande créativité lorsqu’il s’agit de justifier leur consommation de produits carnés.

Voici les arguments les plus fréquents :

  • Les lions, eux aussi, se nourrissent de viande. Faut-il accuser un lion d’un comportement peu éthique ? (N’est-il pas étrange de s’inspirer du monde animal en matière d’éthique alors qu’en règle générale, la supériorité éthique de l’être humain est revendiquée ?)
  • La Bible autorise la consommation de viande. (La Bible contient des passages préconisant le végétarisme. Par ailleurs, il y a aujourd’hui de nombreuses raisons éthiques pour refuser la consommation de viande, raisons qui n’existaient pas encore lorsque fut rédigée la Bible : l’élevage industriel, la sélection à outrance des races d’animaux, la pénurie de denrées alimentaires etc.)
  • La viande est savoureuse et d’une haute valeur nutritionnelle. (Ce ne sont pas des arguments éthiques.)
  • Nous vivons dans un pays libre. (La liberté de l’individu s’arrête là où elle porte atteinte à la liberté d’autrui. Les conséquences écologiques de la consommation de viande sont si gravissimes qu’il ne s’agit plus d’une affaire privée.)
  • Peut-on accuser une plante carnivore d’un manquement aux règles d’éthique? (Peut-on choisir des plantes comme exemple à suivre en matière d’éthique ? La liberté d’agir en respectant l’éthique nous engage à ne pas nous laisser guider par nos simples désirs.)

Même le gagnant du concours admet dans son article que « les raisons éthiques contre la consommation de viande sautent aux yeux ».

Bernadette Raschle
Trad. Astrid Krüger

Voici les références de l’article du gagnant (en anglais):
www.nytimes.com/2012/05/06/magazine/the-ethicist-contest-winner-give-thanks-for-meat.html