Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

A lui seul, le savoir n’est pas suffisant

Renato Pichler, SVVChère lectrice, cher lecteur,

Lors de mes exposés et présentations suivis de discussions, je fais souvent l’expérience que la plupart des gens sont déjà au courant des grands désavantages écologiques et vitaux de la consommation de viande. Quant à la problématique de la protection animale, celle-ci est également connue, du moins en gros. Malgré tout, la plupart des gens en Europe continuent à manger de la viande en faisant de leur mieux pour ne pas aborder le sujet.
Le phénomène de la recherche désespérée de raisons justifiant la consommation de viande s’illustre entre autres par l’appel du «New York Times» qui incite ses lecteurs à trouver des raisons éthiques en faveur de la consommation de viande (p. 13).
Lors du symposium au sujet de la faim dans le cadre du festival Afro-Pfingsten l’on a posé la question au Dr. Claude Martin, membre du «Club of Rome» et ex directeur général de WWF International, ce qu’il faisait à titre personnel pour lutter contre la faim dans le monde et s’il était végétarien. Un peu choqué par une telle question, il a répondu qu’il mangeait de la viande, mais que le WWF suivait cette problématique depuis longtemps et qu’il en était conscient. Or, il ne put avancer un seul argument en faveur de sa consommation de viande. Et il ne put pas non plus prétendre que le WWF s’était jamais servi de ses connaissances afin d’encourager la population à manger végétarien. Voici pourquoi l’ASV va continuer à se donner pour tâche d’être présent lors de manifestations afin d'attirer davantage l'attention sur des faits souvent dissimulés.
A lui seul, le savoir n’est pas suffisant. Il faut qu’on l’affirme par des actions, en ayant le courage de s’exprimer en public.
Il est temps de poser la question: «Pourquoi continuer à manger de la viande?» plutôt que de demander pourquoi on est végétarien.
Vous aimeriez nous soutenir dans ce projet? Parlez de l’alimentation végétarienne / végétalienne à vos amis, en soulignant bien l’importance de soutenir une organisation végétarienne forte, afin que celle-ci puisse attirer l'attention de manière plus crédible encore sur le sujet du végétarisme dans le discours public.
Nous vous mettons volontiers à disposition notre matériel d’information et nos imprimés. Vous pouvez les commander en ligne (www.vegetarismus.ch/shop) ou par E-mail, tél., ou par poste en nous indiquant le thème et la quantité d’imprimés dont vous avez besoin.
Ensemble, nous pouvons faire bouger beaucoup de choses! Il en est grand temps!

Renato Pichler
Association Suisse pour le végétarisme (ASV)

Traduction: Olivia Villard