Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Questions à l’attention du docteur Ernst Walter Henrich

«Les limites de l’alimentation végétarienne :pourquoi devenir végétalien.»

Ernst Walter HenrichLa décision de supprimer la viande de notre alimentation constitue une première étape importante vers une nourriture saine. De nombreuses études scientifiques viennent confirmer les avantages d’une alimentation dépourvue de viande (volailles et poisson compris). Comparés aux carnivores, les végétariens sont moins atteints de maladies cardio-vasculaires et d’hypertension liées à l’alimentation et moins exposés au risque que représentent certains cancers. Tous ces avantages s’appliquent également aux végétaliens, qui renoncent non seulement à la viande mais aussi à tous les produits laitiers, aux œufs et au miel. Comme les végétaliens mangent également à leur faim, ils consomment une part importante de légumes, de fruits et de céréales riches en substances vitales. Ces aliments sont particulièrement bénéfiques pour la santé et, dans l’idéal, remplacent entièrement les produits d’origine animale riches en matières grasses et dépourvus de fibres alimentaires. Par ailleurs, puisque la chaîne alimentaire est plus courte, les produits végétaux contiennent moins de substances toxiques provenant de l’environnement. En Suisse, les dioxines et les PCB contenus dans l’alimentation proviennent à 43% de la viande et du poisson et à 49% des œufs et des produits laitiers, alors que seuls 8% se retrouvent dans les aliments d’origine végétale.

Celui qui remplace la viande par des produits laitiers s’expose à d’autres inconvénients : les laitages sont riches en acides gras saturés et en hormones nuisibles à la santé, et ne contiennent pratiquement pas de fer. De plus, les produits laitiers ont un effet inhibiteur sur l’absorption du fer contenu dans d’autres denrées alimentaires. Etant donné que le lait tout comme le poisson ne contient pratiquement pas d’acide folique, ses qualités nutritionnelles sont inférieures à pratiquement tous les aliments d’origine végétale. Certaines publications révèlent par ailleurs que les protéines animales favorisent la croissance tumorale. Selon ces études, les protéines du lait sont en partie responsables du diabète de type 1 et d’autres maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques. Des améliorations sensibles peuvent être obtenues grâce au renoncement au lait. Le lait joue également un rôle dans l’hyperacidité de l’organisme et contribue au risque accru d’ostéoporose. Un lien a également été établi entre la consommation de lait et les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence.

C’est pourquoi il est bénéfique pour la santé de remplacer de préférence les aliments d’origine carnée par des aliments d’origine végétale et non pas par d’autres produits d’origine animale. Les nombreux végétaliens qui se portent à merveille prouvent qu’il est préférable de renoncer complètement aux produits d’origine animale. Il est important, ce faisant, de veiller à une alimentation variée et de consommer beaucoup d’aliments non transformés afin d’assurer un apport suffisant en substances nutritives. Selon des études scientifiques, il semblerait indiqué de prendre des suppléments de vitamine B12 .

En conclusion, ne vous arrêtez pas à mi-chemin et devenez végétalien. La Commission des médecins en faveur d’une médecine responsable PCRM (Physicians‘ Committee for Responsible Medicine) recommande l’alimentation végétalienne qu’elle considère comme le régime alimentaire le plus bénéfique pour la santé, son argumentation étant la suivante : « L’alimentation végétalienne dépourvue de produits animaux est même meilleure pour la santé que le végétarisme. Les aliments végétaliens ne contiennent pas de cholestérol et moins de graisses, d’acides gras saturés et de calories que l’alimentation végétarienne grâce à l’absence d’œufs et de laitages. La recherche scientifique montre que les effets bénéfiques augmentent si l’on réduit la part en produits d’origine animale dans l’alimentation. C’est pourquoi, en comparaison, l’alimentation végétalienne est la meilleure pour la santé. »

Traduction: Astrid Krüger


A lire :
La relation entre les protéines d’origine animale et les maladies est clairement expliquée par le professeur Campbell dans son étude « China study ». La lecture de son ouvrage est recommandée à tous ceux qui souhaitent se familiariser avec les arguments scientifiques en faveur d’une alimentation végétalienne.

Vous avez une question ou une incertitude au sujet de l’alimentation végétarienne ou végétalienne? Le docteur Ernst Walter Henrich y répondra volontiers à l’adresse dr.henrich@vegetarismus.ch.

Plus d’infos:

  • devenir végétarienne