Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Questions à l’attention du docteur Ernst Walter Henrich

«Je souhaiterais devenir végétarienne, mais ne sais trop comment m’y prendre. Auriez-vous quelques conseils à me donner pour éliminer dès le début tout risque de carences?»

Ernst Walter HenrichA l’heure actuelle, les experts en nutrition sérieux sont unanimes: une alimentation végétarienne est plus saine qu’un régime comprenant de la viande, et ce dans toutes les circonstances de la vie. Toutefois, le végétalisme - qui ne comporte ni viande, ni lait, ni produits laitiers ni œufs - est de loin le régime le plus sain. Comme pour tout régime alimentaire, il importe avant tout de veiller à consommer suffisamment de produits frais, non manufacturés, et de renoncer autant que possible au sucre raffiné.

Les végétaliens inexpérimentés craignent souvent de manquer de protéines. Cette crainte remonte au temps où l’on enseignait à tort que seuls les produits carnés contenaient des protéines de qualité supérieure. Il est vrai que la viande contient, par principe, l’ensemble des acides aminés essentiels. Cela ne signifie cependant pas qu’une carence guette obligatoirement tous les végétaliens, puisque les végétaux renferment également toute la palette des acides aminés (constituants de base des protéines). A l’époque, on avait coutume de penser qu’il était impératif de composer chaque repas de manière à couvrir tous les besoins en acides aminés. Aujourd’hui, nous savons que cet apport en protéines peut se répartir sur plusieurs jours. Il suffit donc de veiller à une alimentation variée pour ne manquer d’aucun acide aminé.

Le maïs, le soja, les pois chiche, les haricots, l’amarante et les légumes verts sont de bonnes sources de protéines. A l’exception des personnes souffrant d’anorexie ou de sous-alimentation, les végétaliens ne risquent donc pas de carence en protéines. A l’heure actuelle, on a plutôt tendance à consommer trop de protéines d’origine animale, ce qui n’est pas sans conséquences pour la santé. Il a en effet été prouvé par des études scientifiques que, contrairement aux protéines animales nocives pour le corps, les protéines végétales n’apportent que des bénéfices à l’organisme.

Pour faciliter le changement de régime alimentaire, les succédanés de viande courants sur le marché peuvent représenter une alternative bienvenue, mais ces produits ne sont pas indispensables sur le plan nutritionnel.

Les végétariens ne consomment pas de poisson

Nombreux sont les quasi-végétariens qui consomment de temps en temps du poisson pour garantir un apport en acides gras oméga-3 comme le préconisent certaines recommandations alimentaires très répandues. Or, une telle entorse au végétarisme ne se justifie pas: les graines de lin et le colza renferment des acides gras oméga-3 en grandes quantités et de qualité supérieure à ceux du poisson puisque non chargés en métaux lourds et autres polluants.

Attention aux produits laitiers

Les ovo-lacto-végétariens ont tendance à remplacer, dans une large mesure, la viande par des produits laitiers. Cela est vivement déconseillé, car au-delà des problèmes d’ordre éthique qu’ils posent, les produits laitiers nuisent gravement à notre santé. Les protéines animales qu’ils contiennent sont susceptibles d’augmenter le risque d’ostéoporose ou de cancer de la prostate, par exemple. En outre, les produits laitiers sont de piètres fournisseurs de fer.

Apport en B12

La plupart des végétariens consomment des œufs et des produits laitiers pour s’assurer un apport suffisant en vitamine B12. C’est une stratégie biaisée, au vu des risques que le lait et les œufs font peser sur la santé. Les végétaliens devraient, en revanche, veiller à consommer des produits enrichis en vitamine B12 ou tout simplement prendre un complément alimentaire à base de vitamine B12.

Last but not least

Le secret d’une alimentation végétalienne saine se résume en une seule phrase: manger doit rester un plaisir! Faites-vous donc plaisir en essayant de nouvelles recettes ou en adaptant des recettes connues. Ce faisant, vous découvrirez une vaste palette de nouvelles saveurs et deviendrez un gourmet végétalien.

Traduction: Evelyne Campana

Vous avez une question ou une incertitude au sujet de l’alimentation végétarienne ou végétalienne? Le docteur Ernst Walter Henrich y répondra volontiers à l’adresse dr.henrich@vegetarismus.ch.

Plus d’infos: