Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Header Préjugés

«Les végétaliens sont chétifs à cause de leurs apports limités en nutriments»

La crainte de manquer de nutriments et de tomber malade empêche bon nombre de personnes d’opter pour une alimentation végétarienne ou végétalienne. À cela s’ajoute le fait que les médecins et les médias aiment faire grand cas des situations où le végétalisme apparaît sous un mauvais jour ou dans lesquelles une alimentation totalement déséquilibrée a provoqué des carences. Ce type d’histoires renforce le préjugé communément admis qu’une alimentation essentiellement végétale ne peut être saine et qu’elle est invariablement synonyme de carences ; ici, le public ignore que ce sont avant tout les carnivores qui souffrent de la plupart des carences en nutriments.

Voilà pourquoi nous souhaitons faire toute la lumière sur les performances qui permettent aux végétariens de se démarquer de la population. En effet, une alimentation végétarienne bien pensée (avec apport de vitamine B12) est non seulement saine au quotidien, mais elle permet même de réaliser de véritables exploits sportifs.

Arnold Wiegand

Arnold Wiegand, végétarien depuis ses 26 ans, est passé au végétalisme depuis 2003 ; il est également devenu adepte du crudivorisme au cours des dernières années, une pratique alimentaire qui lui permet de bénéficier de toute l’énergie nécessaire pour accomplir de remarquables prouesses sportives.
Cette année, Arnold Wiegand a ainsi décroché la 5e place au Triple-Ultra-Triathlon (totalisant 3 fois la distance de l’Ironman). En 41h15, celui-ci a réalisé une incroyable performance : 11,4 km de natation, 540 km de cyclisme et 126 km de course à pied. La compétition, organisée 24 heures sur 24, laissait toute latitude aux athlètes pour décider de la fréquence et de la durée de leurs pauses. Le sportif, qui n’a pas dormi au cours de l’épreuve, s’est uniquement arrêté pour manger, boire et changer rapidement de vêtements.
Arnold Wiegand participe régulièrement à des compétitions d’endurance et ses incroyables performances sont présentées sur Internet : www.vegan-sport.de.
Cet athlète partage volontiers son expérience de l’alimentation végétalienne couplée au sport d’endurance. Son deuxième ouvrage « Roh-Vegan + Sport » est récemment sorti.

Patrik BaboumianPatrik Baboumian

Patrik Baboumian, considéré comme l’homme le plus fort d’Allemagne, a surpassé de nombreux participants (omnivores) lors des championnats « Strongman » en août 2011. Les performances du jeune homme de 32 ans imposent le respect : 215 kg en développé-couché, 320 kg en génuflexion, 360 kg en soulevé de terre.
Patrik Baboumian, végétarien convaincu depuis 2005, se dirige à présent de plus en plus vers le végétalisme. « Il y a 6 ans, on se moquait encore de mon statut de Strongman végétarien » explique Baboumian à l’organisation de protection des animaux Peta, « Depuis, mes concurrents omnivores se demandent s’ils n’ont pas opté pour la mauvaise stratégie. »

Fauja SinghFauja Singh

Fauja Singh est arrivé en dernière position 6 heures après le vainqueur au marathon de Toronto, mais sa performance est malgré tout impressionnante. À 100 ans, cet athlète est la personne la plus âgée à avoir réussi à parcourir les 42 km du marathon.
On peut affirmer sans exagération que l’alimentation végétarienne de cet Indien lui a également permis de rester extrêmement alerte et performant jusqu’à son âge canonique.

Bernadette Raschle
Traduction: Sophie Marie