Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Argent et viande

Renato PichlerChère lectrice, cher lecteur,

Il y a deux choses auxquelles nous avons affaire pratiquement chaque jour: l’alimentation personnelle et l’argent.
Pour les deux, les discours honnêtes sont rares. On s’est résigné et on préfère ne rien remettre en question.
Qu’est-ce que l’argent? D’où provient-il? Mon argent, que finance-t-il à la banque ? Qu’est-ce que la viande? Comment a-t-elle été «produite»?
Lors de l’achat d’aliments au magasin ou lors d’une sortie au restaurant, les deux sujets tabous s’affrontent.
Si nous osions remettre en question ce qu’on est effectivement en train de faire, la mauvaise conscience de la plupart des gens serait telle qu’ils devraient changer leur vie.
Il n’y aurait guère de personnes pour se dire: « J’achète maintenant un morceau de viande pour satisfaire mes papilles. Ça m’est égal si un animal a dû souffrir, et peu importe si je contribue au financement de l’abattoir où cet animal a été tué. Je laisse volontiers davantage d’argent au lobby de la viande afin que celui-ci continue à nous faire croire, par sa publicité, qu’il n’existe que des animaux productifs heureux qui aiment se faire tuer pour moi. Quand il s’agit de plaisir gustatif, l’environnement et même ma propre santé me sont égal. Pourvu que j’aime ce qu’il y a dans mon assiette».
Même si les élections sont passées et le PSpA n’a malheureusement pas encore obtenu de siège parlementaire, n’oublions pas que la voix la plus importante dans notre système économique, c’est notre propre argent : l’argent que nous dépensons soutient directement la chose que nous payons.
Notre article principal des pages à suivre vous offre une autre perspective de l’argent. Il invite entre autres à une réflexion sur ce que l’État promeut à l’aide de nos deniers publics.
En 2012 et à l’avenir, L’ASV va continuer à informer le public par les moyens à sa disposition. Afin d’élargir son réseau de contacts et d’atteindre un public plus vaste sont prévues quelques innovations. Pour en savoir plus :voir page 22.

Renato Pichler
Association Suisse pour le végétarisme (ASV)

Traduction: Olivia Villard