Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

La production de viande :
Nuisible à tout être humain


Chère lectrice, cher lecteur,

L’opinion publique au sujet de la consommation de viande est en train de changer. Beaucoup d’études prouvent que la viande devient progressivement un aliment de la classe inférieure. Plus une personne est cultivée, moins elle mange de viande.
Cela est dû au fait que les personnes bien informées perçoivent de plus en plus clairement les inconvénients liés à la production de viande. La croyance populaire en la propagande faite par l’industrie de la viande a faibli. Il est établi depuis longtemps que la viande n’est pas nécessaire à l’alimentation des humains et qu'elle ne leur est pas bénéfique.
Rappelons également que depuis quelques années, une vraie conscience écologique s'est développée: aucun autre aliment ne cause autant de dégâts à l’environnement que la production de viande.
De fait, non seulement les consommateurs de produits carnés causent des dommages à leur propre corps, mais ils restreignent également les moyens de subsistance des humains, des animaux et des plantes.
Les conséquences à long terme de la consommation de produits animaux se font sentir une fois de plus ces jours-ci: alors que j’écris cet éditorial, un premier décès lié à une intoxication alimentaire en Allemagne a été annoncé, et des centaines de personnes ont déjà été infectées. L’agent pathogène (EHEC) provient de l’élevage d’animaux de rente; il est généralement propagé par la viande et les produits laitiers. L’origine de cette intoxication n'est pas encore élucidée, mais il pourrait s’agir de cultures traitées avec du lisier provenant des exploitations d'animaux de rente. Dès lors, cette intoxication pourrait également concerner les personnes qui font attention à leur alimentation.
La consommation de viande ne doit plus être considérée comme une affaire privée. Ses conséquences sont tout simplement trop importantes.
Celui qui met intentionnellement en danger la santé de ses semblables et porte atteinte à l'environnement n’a pas le droit de justifier un tel acte par sa préférence gustative ou son simple plaisir.
Dans un monde libre, il ne devrait pas y avoir de prescriptions, à l’exception d’une seule réserve: si l'un de nos actes nuit à nos semblables, aux animaux ou à l’environnement.

Renato Pichler
Association Suisse pour le végétarisme (ASV)

Traduction: Olivia Villard