Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Parti Suisse pour les Animaux (PSpA)

Le 24 juillet 2010 a vu la naissance en Suisse du premier parti politique s'étant fixé pour mission de préserver les intérêts des animaux.

Tierpartei Schweiz Les protecteurs des animaux et les végétariens ne sont pour la plupart pas conscients que jusqu'à ce jour, la cause animale n'a été évoquée dans aucun programme de parti. Jusqu'à maintenant, aucun parti politique ne s'était fixé comme objectif d'améliorer les conditions de vie des animaux.
De nos jours, en politique, derrière tout ce qui est entrepris pour les animaux se dissimulent systématiquement des intérêts humains. Lorsque les intérêts humains favorisent «par hasard» également le bien-être des animaux, ces derniers ont de la chance, mais il n'en va pas de même dans les autres cas. Jusqu'à présent, les besoins des animaux ne jouaient pour ainsi dire aucun rôle dans les processus de décision. Cela va maintenant pouvoir changer grâce à ce nouveau parti.

L'économie dirige la politique

Dans tous les partis existant jusqu'à ce jour, l'économie a occupé la place principale. De manière directe dans les partis bourgeois, et indirecte dans les partis de gauche - c'est-à-dire par la création d'emplois. Une croissance continue de l'économie est favorisée par tous les partis, ce qui a pour conséquence que la protection de l'environnement et des animaux est souvent négligée.

Nouvelle approche

Le Parti Suisse pour les Animaux considère que le système économique doit faciliter la vie des humains (obtention de meilleurs résultats grâce à une meilleure répartition des tâches et l'application d'une méthode innovante). Le maintien d'une économie saine ne doit pas être un objectif personnel, mais se doit d'être à la fois en faveur des humains, des animaux et de l'environnement.
Dans une société qui agit pour le bien de chacun, il va de soi que le bien-être des humains est également assuré à long terme
Il découle de ce qui précède qu'une politique durable ne peut pas exister si le bien-être des animaux en est exclu.

Mener une vie valorisée

Le but de toute politique devrait être l'amélioration des conditions de vie de toute la population. Les rapports actuels entre humains et animaux, basés sur l'oppression, ne servent ni l'homme, ni l'animal. De plus, ils ont, preuve à l'appui, une influence négative sur les rapports entre humains (voir l'article sur la torture des animaux et les crimes de violence publié dans la précédente édition du Végi-Info).
Le moment est donc tout trouvé pour qu'un parti intervienne afin d'assurer des relations plus sereines entre humains et animaux.

Renato Pichler
Vice-président du Parti Suisse pour les Animaux

Tierpartei Schweiz (TPS)
Parti Suisse pour les Animaux (PspA)
Luzernerstrasse 91
CH-5630 Muri AG
Tél. +41 (0) 44 760 50 42
Fax +41 (0) 44 776 10 11
info@parti-animaux.ch
www.parti-animaux.ch

Ligne directrice du Parti Suisse pour les Animaux

Le Parti des Animaux s'engage en faveur d'une Constitution éthique, basée sur la durabilité et le respect.
Au nombre de ses objectifs:

  • Protection des animaux et sauvegarde de leurs intérêts.

  • Sensibilisation au bien-être des animauxet évolution vers des comportements respectueux envers ceux-ci, adaptés à leur espèce.

  • Amélioration des relations entre homme et animal.

  • Remplacement des expériences sur les animaux par des méthodes alternatives, défendables médicalement et sur le plan éthique.

  • Renforcement d'une économie agricole suisse durable, basée sur des fondements éthiques.

  • Protection et développement des espaces vitaux naturels des animaux.

  • Développement d'une économie suisse innovatrice, respectueuse de l'environnement,  défendable sur le plan éthique et social.

  • Soutien d'une politique de l'énergie durable, ainsi que des idées écologiques et innovantes.     


 

Weitere Infos:

Vous trouverez un interview avec Renato Pichler, co-fondateur du Tierpartei Schweiz (TSP) (Parti animal suisse) sur EVANA: www.evana.org/index.php?id=58516