Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Impuissance:
Une alternative naturelle au Viagra?

Les médicaments contre les troubles de l’érection font les choux gras de l’industrie pharmaceutique. En Suisse, quelque 500 000 hommes souffrent d’impuissance, mais rares sont ceux qui avouent publiquement avoir besoin de recourir à des médicaments. Dans la nature, une espèce qui n’est plus capable d’assurer sa reproduction est amenée à disparaître. C’est pourquoi, ce problème ne devrait pas être négligé et combattu au moyen d’une simple pilule, mais être considéré comme un signal d’alarme sérieux.

BananeCauses

Le dysfonctionnement érectile, communément appelé impuissance ou trouble de l’érection, peut avoir plusieurs origines, tant psychiques qu’organiques, mais celui-ci se traduit toujours par une mauvaise circulation du sang dans la verge.
Chez les hommes de moins de quarante ans, les causes des difficultés lors des rapports sexuels sont le plus souvent d’origine psychique. Passé cet âge, le trouble est dû, dans la moitié des cas, à des changements physiologiques de nature pathologiques qui ont une incidence sur la circulation sanguine comme par exemple le diabète, la prise de médicaments ou le surpoids.
Etant donné que les troubles vasculaires ne se cantonnent pas à un seul organe, un tel dysfonctionnement doit être pris au sérieux, comme une alerte susceptible d’annoncer la survenue d’autres maladies. Dans une telle situation, le fait de se limiter à traiter uniquement le symptôme en avalant des pilules, pourrait bien se révéler être une erreur.

L’impuissance, c’est mauvais pour le cœur

Comparé à la population masculine saine, le risque de développer une cardiopathie coronarienne (rétrecissement des artères coronaires1) se chiffre à 80% chez les hommes souffrant de troubles de l’érection2. A l’inverse, en présence d’un diabète de type 2 et d’une cardiopathie coronarienne asymptomatique, le risque de souffrir d’impuissance est de 900%3! Le lien évident entre les deux maladies, bien que très étroit, est malheureusement trop souvent négligé.

Troubles vasculaires

Puisque l’impuissance est due à un trouble de la circulation sanguine, il importe d’en examiner les causes de plus près.
Qu’est-ce qui rend le sang épais? Qu’est-ce qui provoque le rétrécissement des veines et des artères? Pourquoi ce trouble se répand-il telle une épidémie dans les pays industriels?
La réponse à ces questions pourrait se trouver dans les aliments aujourd’hui, bien trop riches en lipides et en graisses qui se déposent sur les parois des artères.
Heureusement, il existe un moyen de remédier à ce problème et d’éliminer bon nombre d’effets secondaires: une alimentation purement végétale et pauvre en graisses.
Par définition, un tel régime est dépourvu de cholestérol et contient bien moins de graisses saturées qu’une alimentation traditionnelle à base d’ingrédients d’origine animale.
L’un des «effets secondaires» mis en évidence par beaucoup d’études est l’amélioration de la circulation sanguine dans tous les organes. Une hygiène de vie comprenant une série de mesures préventives (pas d’alcool ni de nicotine, activité physique régulière, bonne gestion du stress par des méthodes appropriées telles que la méditation) comporte de nombreux autres avantages:

  • diminution de la pression artérielle
  • réduction, voire disparition du diabète de type 24
  • perte de poids en cas de surpoids5
  • diminution du risque de crise cardiaque6
  • diminution des taux de graisses dans le sang, notamment du cholestérol
    Etonnamment, tous ces troubles sont considérés comme des facteurs déclencheurs du dysfonctionnement érectile.

coupleCapacité reproductrice

Ce programme présente d’autres «avantages collatéraux»: l’augmentation de la capacité reproductrice (qualité et quantité des spermatozoïdes)7. Voilà un autre sujet d’actualité, puisque l’infertilité touche de plus en plus de couples. En 2008, 6000 couples ont eu recours à des techniques de procréation assistée en Suisse, trois fois plus que trois ans auparavant. Ce chiffre ne cesse d’augmenter au fil des ans. Dans la plupart des cas, c’est l’homme qui est en cause.
Aux Etats-Unis, la procréation assistée s’est muée en une véritable industrie… elle s’annonce florissante si l’on en croit les statistiques. On ne dénombre guère plus que 27% d’hommes dont les spermatozoïdes sont considérés comme normaux en 1991 alors qu’ils étaient encore 56% en 19818. Même tendance en Angleterre où une étude menée entre 1989 et 2003 a révélé une diminution du nombre de spermatozoïdes de l’ordre de 30%. Les recherches qui corroborent ces résultats sont légion. Rien qu’en Allemagne, quelques 2 millions de couples souffrent d’infertilité.
En Angleterre, à l’université de Sheffield, Allan Pacey, a mené des expériences démontrant qu’un changement d’alimentation assorti d’une activité physique suffisante permet d’augmenter la qualité du sperme des hommes souffrant d’infertilité d’une manière telle que la reproduction naturelle devient à nouveau possible.
En matière d’alimentation, Pacey recommande d’une part de consommer des fruits, en particulier des baies, et des légumes en grandes quantités, par exemple sous forme de smoothies9 et, d’autre part, de limiter considérablement, voire de renoncer complètement à consommer de l’alcool.

Et les effets indésirables?

Contrairement à une approche se limitant au traitement du symptôme, le seul effet indésirable d’un programme de ce genre serait son impact négatif sur le chiffre d’affaires de l’industrie pharmaceutique et sur les ventes de certaines branches de l’industrie alimentaire.
C’est également la raison pour laquelle personne ne vante les mérites d’un tel régime alimentaire. Par ailleurs, les recettes des producteurs de légumes et de fruits augmenteraient en contrepartie dans la même proportion, pour autant que le transfert intervienne dans les règles de l’art.
L’expérience ne ferait de mal à personne et apporterait même, accessoirement, un bénéfice considérable à la protection des animaux et à la préservation de l’environnement, par le biais d’un raccourcissement de la chaîne alimentaire, qui ne passerait plus par l’animal.

Renato Pichler
Traduction: Evelyne Campana

Fussnoten:

  1. Désigne les vaisseaux sanguins (veines et artères) disposés autour du cœur.
  2. Mayo Clinic. "Younger Men With Erectile Dysfunction At Double Risk Of Heart Disease." ScienceDaily, 8 février 2009. www.sciencedaily.com/releases/2009/02/090202113601.htm
  3. American Heart Association. "Erectile Dysfunction In Diabetic Men May Predict Silent Heart Disease." ScienceDaily, 22 juin 2004. www.sciencedaily.com/releases/2004/06/040622014310.htm
  4. A Low-Fat Vegan Diet Improves Glycemic Control and Cardiovascular Risk Factors in a Randomized Clinical Trial in Individuals With Type 2 Diabetes, Diabetes Care, Volume 29, Nummer 8, pages 1777–1783, 2006, www.pcrm.org/health/diabetes/pdfs/Diabetes-Care.pdf et Dr. med. Andrew Nicholson: Diabetes: Can a Vegan Diet Reverse Diabetes?, www.pcrm.org/health/clinres/diabetes.html
  5. PCRM: The Secret to Long-Term Weight Loss Might Be a Vegan Diet, Research Finds, 2007, www.pcrm.org/news/release070910.html
  6. Dean Ornish: Revolution in der Herztherapie (Révolution dans le traitement des maladies cardiaques)
  7. Food intake and its relationship with semen quality: a case-control study. Fertil Steril. mars 2009; volume 91, 3e édition, pages 812-818. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18314116
  8. British Medical Journal, 314, 1996, 13
  9. Boissons à base de fruits et de légumes en purée. Inspirez-vous des recettes données dans le Végi-Info 2009-2