Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

La chasse
une pratique qui empêche l'existence d'une relation harmonieuse entre humains et animaux

Pratiquement tous les humains aiment la vie. Sans contact avec d'autres êtres vivants, une vie épanouie serait impensable. Mais nous n'avons plus que très peu d'opportunités d'entrer en contact avec des animaux vivant en liberté. Pourquoi?

Reh und Kitz
Chevreuils tués en Suisse en 2008: 41'032
Dont plus de 10'000 n'avaient pas atteint l'âge d'un an.

Compensation

Afin d'assouvir notre besoin de contact avec les animaux sauvages en dépit de la crainte que ceux-ci ont des humains, nous détenons des animaux domestiques: Dans un ménage sur quatre en Suisse vit un chat. En plus de ces 1,35 millions de chats, on dénombre environ un demi-million de chiens.
Notre besoin de former une communauté avec les animaux est important. Et comme le contact avec des animaux sauvages n'est plus possible de nos jours, nous sommes allés jusqu'à les enfermer (zoos, élevages, animaux domestiques).
Mais cela ne peut représenter qu'une piètre compensation pour des échanges libres et pacifiques avec les animaux.

Pourquoi les animaux sauvages sont-ils sauvages?

De quand date votre dernière rencontre avec un chevreuil? Non, pas un civet de chevreuil dans une assiette, mais un chevreuil vivant, en bonne santé et en liberté.
Y a-t-il un enfant qui ne préférerait pas caresser un chevreuil plutôt que de le manger? Pourquoi alors ne permettons-nous pas aux enfants de le faire?
Ce n'est pas parce qu'ils sont de nature très peureuse que les chevreuils se tiennent cachés dans la forêt et loin des humains.

Le chevreuil est-il un animal de la forêt?

Les chevreuils et les cerfs vont dans la forêt pour se cacher des humains. Ils ne s'y tiennent sont donc pas de leur plein gré, mais forcés par nous. Les chevreuils sont des animaux des prés, tout comme les vaches. La forêt n'est pas leur environnement naturel.

Biophilie = Amour du vivant

En élaborant sa thèse sur la biophilie, Edward O. Wilson a démontré en 1984 que les humains se sentent, par leur biophilie innée, reliés aux autres êtres vivants et qu'ils ont besoin de ce contact avec la nature en suffisance pour rester en bonne santé, donner un sens à leur vie et s'épanouir.

Peine de mort pour les courageux

Le comportement peureux des chevreuils, cerfs etc. trouve sa raison dans le fait que les plus téméraires, qui osent se montrer aux humains, se font tirer.
Nous appelons cela «chasse», d'aucuns même «Conservation et entretien». Tuer, de la conservation? Le langage courant a inventé nombre de tournures afin de cacher la vérité: tuer des animaux sains et pacifiques.

Kind der Bishnoi mit Gazelle

C'est possible autrement

Dans le Rajasthan, en Inde, vit un peuple qui n'a plus tué d'animal depuis 500 ans. Résultat: les animaux sauvages (gazelles, paons etc.) se promènent en plein milieu des villages Bishnoi (ils le font uniquement dans cette région!) et jouent même avec les enfants.
Un ouvrage à ce sujet: «Wegbereiter des Friedens – Die lebendigen Philosophien der Bishnois und Jains», Vegi-Verlag, (également disponible en traduction anglaise).

La chasse pour protéger la forêt?

Un des principaux arguments en faveur de la chasse est la protection de la forêt: S'il y a trop de gibier dans la forêt, la nourriture se fait rare et les animaux sont forcés de manger l'écorce des arbres pour ne pas mourir de faim.
Les chasseurs contraignent les animaux à se retrancher dans la forêt et prétendent, simultanément, protéger la forêt contre les animaux en y tirant chaque année de nombreux individus.
Logique et chasse ne font décidément pas bon ménage. Il y avait autrefois plus d'honnêteté à cet égard: Pour les nobles, il en allait de leur statut et de leur pouvoir sur la vie et la mort lorsqu'ils partaient à la chasse. De plus, celle-ci avait un rôle à jouer dans l'alimentation.
Aujourd'hui, on se cache derrière des termes tels que protection de la nature, tradition, conservation, etc.

Le chasseur pour remplacer le loup?

De nombreux chasseurs se comparent aux loups. Après avoir éradiqué pratiquement tous les grands prédateurs, ils voient dans leurs agissements une justification pour continuer de chasser. Ils ont donc artificiellement créé une situation qui leur sert d'argument pour continuer de tuer des animaux. Mais cet argument est de plus en plus remis en cause par la science: Dans le cas des sangliers1 et des renards, on sait aujourd'hui que leur propagation est directement liée à la chasse - plus on les chasse, plus ces animaux se reproduisent, car la chasse perturbe l'organisation et la structure des troupeaux naturels.
Contrairement au loup, les chasseurs tuent aussi des animaux parfaitement sains, souvent même les animaux qui sont à la tête d'un groupe, car ceux-ci représentent les plus beaux trophées.

Co-créatures ou aliments?

Aucun chasseur ne dépend de la viande des animaux sauvages pour son alimentation. Cependant, les chevreuils, cerfs et autres animaux vivant en liberté sont souvent considérés comme de simples aliments.
A quel point doit-on avoir perdu le contact avec la nature pour penser ainsi? Il ne viendrait pas à l'esprit d'un enfant de tuer un chevreuil (ce dont nombre de parents sont par
ailleurs souvent fiers). Une fois l'âge adulte atteint, on se met subitement à considérer la chasse comme un «mal nécessaire», sans le remettre en question.
Nous avons aujourd'hui le choix: voulons-nous vivre dans un monde dans lequel humains et animaux vivent en bonne harmonie, ou voulons-nous continuer de passer les uns à côté des autres alors que nous savons que nous dépendons les uns des autres?
Ce choix, nous pouvons également le faire à chaque fois que nous sommes sur le point d'acheter de la viande. Et bien entendu, aussi lorsque cette viande porte l'étiquette «chasse».

Renato Pichler
Traduction: Nathalie Jayet

Sources:
– Animaux de compagnie en Suissewww.hausinfo.ch/home/fr/habitat/animaux-de-compagnie.html
Statistiques sur la chasse

Pour en savoir plus :