Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Les vaccins contre la grippe porcine ne sont pas végétariens!

La grippe porcine, causée par la détention non naturelle de porcs dans des fabriques d’animaux, est maintenant combattue au moyen de vaccins impliquant la mort d’encore d’autres animaux.

Spritze zum Impfen - tommyS pixelio.de

Un embryon pour chaque dose

Pour chaque dose de vaccin, c’est un embryon de poulet qui est tué !
Swissmedic déconseille fortement cette vaccination aux personnes allergiques aux protéines de poulet. Si ces personnes souhaitent quand même se faire vacciner, «il est nécessaire que des services de réanimation demeurent en permanence prêts à intervenir».
Il convient de préciser que les œufs utilisés ne proviennent pas d’élevages en plein air, mais uniquement de poules élevées en batterie (alors même que cette méthode est interdite en Suisse depuis plus de 30 ans).

La protection des animaux est un thème qui n’intéresse pas l’OFSP
Donnant suite à une requête de «KAGfreiland», l’OFSP a déclaré que la question de la protection des animaux lui était égale. L’OFSP a en outre l’intention de commander des vaccins élaborés à base d’œufs d’élevage en batterie.

GlaxoSmithKline n’a pas de souci à se faire quant au rendement de ses machines. Celles-ci produisent chaque jour 380000 doses et utilisent donc un nombre identique d’œufs incubés.

Le Département fédéral de l'intérieur a mis sur pied un «Groupe de travail de l'influenza». Des 12 membres formant ce Groupe de travail, l’un est à mentionner tout particulièrement : Jürgen Kyek, Directeur général de GlaxoSmithKline AG.
Le fabricant de vaccins conseille donc le Gouvernement suisse sur la nécessité d’acheter des vaccins ou non. L'achat de 13 millions de doses de vaccins pour 7,7 millions d'habitants ne s’est fait à coup sûr que pour des raisons purement médicales ...

Cultures cellulaires comme alternative

«Celtura» est le nom d’un autre vaccin admis dernièrement. Celui-ci est cultivé sur des cellules rénales de cocker spaniel. Précisons qu’aucun chien additionnel ne doit cependant être tué pour l’élaboration de ce vaccin, car les cellules requises peuvent être cultivées sans limites à partir d’un seul fragment. Selon Novartis, il est cependant possible que le vaccin contienne des traces des cellules de rein de chien.Il s’agit du seul vaccin disponible qui n’implique pas la mort d’un embryon de poulet.

Adjuvants obtenus à partir de foie de poisson

Concernant ces deux vaccins admis en Suisse, il convient de préciser qu’ils contiennent des adjuvants qui sont, entre autres, obtenus à partir de foie de poisson.Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est du foie de requin qui est utilisé.
Cela signifie que le vaccin contre la grippe porcine n’est, sans équivoque, pas végétarien !

Autres faits

Il y a encore d’autres faits intéressants au sujet de cette campagne de vaccination contre la grippe lancée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) :

  • Le vaccin ne garantit pas une protection totale contre la grippe.
  • Aucun vaccin n’a été testé sur les femmes enceintes, les mères qui allaitent et les bébés.
  • Les quelques tests réalisés avec ces vaccins ne l’ont été que sur une brève période. Pour cette raison, les effets à long terme demeurent complètement inconnus.
  • La plupart des vaccins contiennent une forme de mercure toxique (dans le conservateur «Thiomersal»).
  • Bien que les vaccins représentent un business de taille pour l'industrie pharmaceutique, celle-ci ne prend pas de risques. En effet, l'État prend en charge tous les frais liés à l’apparition d’effets secondaires, de même que ceux liés à d'autres dommages qui pourraient survenir en relation avec les vaccinations.
  • La grippe porcine est beaucoup plus bénigne que la grippe saisonnière habituelle. Chaque année,  400 à 1000 personnes meurent en Suisse de la « grippe normale ». En Allemagne, ce sont 10000 à 30000 personnes qui en meurent. Plusieurs douzaines par semaine, donc. Les décès causés par la grippe porcine sont cependant si rares que l'on en mentionne chaque cas isolé (il convient de préciser que ses victimes comptabilisées étaient atteintes par ailleurs d’autres pathologies importantes). A ce jour, on dénombre sur le plan mondial moins de 1000 décès causés par la grippe porcine.
  • Jusqu'en mai 2009, l'OMS définissait une pandémie comme une maladie très contagieuse engendrant beaucoup de décès et de malades. Cette définition de l’OMS a été modifiée, le but étant de pouvoir présenter la grippe porcine bénigne comme une pandémie. Aujourd'hui, un important degré de contagion suffit dès lors pour déclarer l’état de pandémie le plus alarmant. Ainsi, chaque « grippe normale » peut déboucher sur l’annonce d’une pandémie.

Vaccins actuellement admis en Suisse:

Nom: Fabricant: Extrait de foie de poisson? Embryon de poulet? Mercure?
Pandemrix GlaxoSmithKline
Oui
Oui
Oui (Grosspackungen)
Focetria Novartis
Oui
Oui
Non (Fertigspritzen)
Celtura Novartis
Oui
Non
Non (Fertigspritzen)

Alternatives à la vaccination

Plus le système immunitaire d’un individu est renforcé, plus faible est le risque que celui-ci attrape une maladie contagieuse. Y contribuent entre autres : Psyché équilibrée (ne pas se laisser intimider !), alimentation saine, riche en matière vitale (beaucoup de fruits, légumes et salade), air frais, bouger suffisamment et aucune exagération en matière de propreté (le système immunitaire ne peut être stimulé dans un environnement stérile).

Renato Pichler
Traduction: Bernadette Raschle

Sources:
– Informations obtenues directement de Novartis et de l'OFSP
– Institut suisse des produits thérapeutiques – Swissmedic
– Site de l’OMS sur l’adjuvant squalène
– Communiqué de presse du 17.11.2009 de «KAGfreiland»: «Schweinegrippe-Impfstoffe für die Schweiz: mittels Käfigeiern produziert», («Les vaccins contre la grippe porcine sont produits avec des oeufs d’élevage en batterie»)

Composition de l’adjuvant:
Squalène (76,2%), polysorbate 80 (9,2%), trioléate de sorbitan (9,2%), citrate de sodium (5,2%), acide citrique (0,3%) et eau pour l’injection.

Excipients contenus dans le Celtura :
Chlorure de sodium, chlorure de potassium, dihydrogène phosphate de potassium, phosphate disodique dihydraté, chlorure de magnésium hexahydraté, chlorure de calcium dihydraté et eau pour l’injection. Contient des traces de bromure de cétyltriméthylammonium (CTAB) et de protéines canines issues des lignées cellulaires MDCK (cellules rénales de cocker spaniel) utilisées pour la fabrication.