Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Rétrospective sur nos actions d'été

D’Ananda TyrellTraduction: Nathalie Jayet

Festival de la TerreFestival de la Terre

Le Festival de la Terre tenu du 15 au 21 juin est une manifestation en plein air organisée chaque année avec beaucoup de musique, de théâtre, d'artistes de rue, de conférences et de stands d'information dédiés à l'écologie, à la santé et au commerce équitable. Greenpeace et WWF ainsi que LausAnimaliste étaient de la partie, mais il n'y avait qu'un seul stand avec de la nourriture végétalienne, tenu par un Français qui proposait un excellent menu et qui souffrait de la fumée et de la puanteur du grill à viande d'en face. Vraiment épouvantable, ce que la fumée et la puanteur pouvaient envahir le terrain entier. Où que l'on se tienne, on avait dans le nez cette odeur de cadavre brûlé. Je me suis entretenue avec nombres de personnes et ai distribué du matériel d'information.

Thiëlle

ThielleCette année, nous nous réjouissions particulièrement de passer notre semaine de vacances à Thiëlle au bord du lac de Neuchâtel, pas seulement parce que l'année avait été très astreignante, mais aussi parce qu'au camping «Die neue Zeit (Temps nouveau)», il souffle en effet le vent d'une nouvelle époque, ou plutôt à nouveau le vent d'origine, doux et sain, de ses fondateurs, dont la vision à vu le jour dans ce petit paradis naturel. Finie la tyrannie du régime qui s'était mis en place suite au décès du fondateur, et qui s'installait tel un cancer dans un système immunitaire affaibli de manière lente et sournoise jusqu'à vouloir supplanter l'esprit élévé des fondateurs.
«Si tous rêvent le même rêve, il devient réalité».
Cette devise s'est réalisée pour un petit groupe de personnes du «Temps nouveau» bien déterminées. Grâce à l'union de nos efforts, nous sommes parvenus à écarter ces êtres orientés vers le consumérisme.
Il reste cependant malheureusement un fait que seul un 20% des membres mettent en pratique au quotidien l'hygiène de vie du temps nouveau, notamment l'alimentation adaptée à notre espèce. C'est donc autant un appel pour moi d'amener chaque année beaucoup de matériel d'information qui soutient mais ne remplace pas mes conseils donnés sur place de manière individuelle.
Au programme d'été, comme chaque année, était l'espace d'échange «Open-Space», qui avait pour thème: «Ce qui nous dérange». Après que le comportement bruyant et agressif d'un groupe de jeunes avait été évoqué, je me sentis appelée à me mettre au milieu (bien que je n'aime pas m'exposer) et de faire remarquer qu'il faudrait réfléchir au lien entre comportement et alimentation.
J'ai proposé que les résidents du camping renoncent au moins le temps de leurs vacances complètement à la consommation de viande afin de pouvoir en ressentir les effets bénéfiques. En effet, de nombreuses personnes vont manger de la viande à l'extérieur, puisque c'est interdit dans l'enceinte du camping (www.verein-ons.ch). On aurait pu couper l'air en rondelles, tellement la résistance non exprimée se faisait sentir! La responsable de l'«Open-Space», Catharine Pfähler (végetarienne) m'a par la suite complimentée pour mon courage face à une telle opposition!
Sur le terrain du camping, il y a une presqu'île sur laquelle on peut se retirer pour faire du yoga, prendre des bains de soleil ou simplement rêvasser ou encore méditer. Mais il arrive néanmoins que l'on soit dérangé par des conversations à haute voix, parfois même en provenance de l'autre rive du fleuve. Souvent, l'effet de la consommation de viande sur l'organisme humain, au travers de l'influence hormonale inadéquate sur le système nerveux et les organes, reste méconnu.

Dalai LamaDalai Lama à Lausanne

Les 4 et 5 août, le Dalai Lama était de passage à Lausanne. Un grand évènement pour une ville relativement petite, car les visiteurs venaient de toute la Suisse et même des pays voisins. Environ 12000 personnes étaient attendues, mais en sont arrivées encore davantage, et tout le monde voulait de quoi se ravitailler. Les queues d'attente devant les stands offrant des menus de différentes cultures n'en finissaient pas. Nous avons saisi cette occasion, Jahné et moi, pour distribuer des brochures de l'ASV. Vu que le Dalai Lama avait exigé que l'offre culinaire ne comporte pas de viande, nous avions pour ainsi dire tous les atouts en main, ou plutôt les 4 raisons pour lesquelles un chef spirituel ordonne une telle chose. Avec les quatre différentes brochures traitant de la santé, de l'écologie de l'eau et des animaux, nous pouvions répondre à cette question.

J'ai été surprise de constater à quel point les gens réagissent à l'habillement: le second jour, je portais une longue robe dans les couleurs de l'habit monacal tibétain et c'était comme si toutes les portes s'ouvraient à moi, les mains se tendaient d'elles-mêmes pour prendre les brochures sans que j'aie grand-chose à rajouter! Alors que le premier jour, habillée de manière estivale et européene, il m'avait fallu bien davantage d'énergie et je que j'avais recontré bien plus de réticence. Conclusion: l'apparence fait foi... ou l'habit le moine!

"Marché de Santé" à Ovronnaz«Marché de Santé» à Ovronnaz le 9 août

Cette station thermale dans le Bas-Valais est surtout connue pour ses sources, pour ses pistes de ski en hiver et les randonnées qu'on peut y faire en été. Avec l'avantage de pouvoir ensuite se faire assouplir les muscles fatigués par les buses dans les bains.
L'hôtel Thermalp est un peu le centre de la localité, vu qu'il comporte aussi les bains. Pas besoin d'être hôte pour pouvoir profiter de la grande offre Wellness et du restaurant. Le chef de cuisine est ouvert et serviable concernant les voeux culinaires particuliers. Espérons que la direction opte bientôt pour le Vegi-Label.
Pour ce «marché de santé», organisé chaque année par l'Office du tourisme, nous avions débarqué avec 100 saucisses Vegusto afin de vendre des hotdogs végétaliens à notre stand. Mais cela n'a pas marché comme nous pensions et comme nous l'avions fait à Leysin l'année passée, car le marché se tenait sur la grande terrasse de l'hôtel. Nous nous trouvions donc directement en face du restaurant où les gens s'attablaient à de belles tables sous les parasols. Bon nombre d'entre eux logeaient à l'hôtel et avaient payé pour une demi-pension, voir pension complète et n'avaint donc pas envie de hotdogs. L'information était du coup au centre de l'intérêt, et environ 20 personnes ont suivi ma conférence donnée l'après-midi; c'était donc somme toute un joli succès. Après avoir tout remballé et rangé dans la voiture, nous nous sommes bien sûr immergés dans les bains pour reposer nos jambes fatiguées. A quoi nous avons rajouté une grande salade choisie au riche buffet avant de prendre le chemin du retour. L'eau thermale nous avait bien requinqués!