Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Marcus WalzMarcus Walz – un rockeur qui a du cœur

Depuis sa tendre enfance, les motos sont sa grande passion. Avant d'acheter sa première voiture à l'âge de 17 ans, Marcus Walz avait déjà possédé plus de vingt vélomoteurs qu'il transformait lui-même pour ensuite les revendre. Sa première grande réussite professionnelle date de 1991, lorsqu'il avait rénové dans l'ancienne écurie de son amie une machine bonne pour la casse qui lui valut la une du magazine «Bikers Live».

A partir de là, tout est allé très vite: connaissances et amis venaient trouver Marcus dans son écurie dans la banlieue de Heidelberg, désormais bien connue dans le milieu des amateurs de Harleys, afin de faire transformer leur machine. L'entreprise «Walz Hardcore Cycles (WHC)» a donc vu le jour.

Aujourd'hui, cet allemand compte parmi les constructeurs de motos les plus demandés au monde.
Avec ses motos «Dragstyle», il a initié une nouvelle catégorie de transformation de motos, et l'on compte parmi ses clients des célébrités tels que David Coulthard, Brad Pitt, George Clooney ou Keanu Reeves. On pourrait imaginer que cet ingénieux bricoleur aurait attrapé la grosse tête, mais Marcus a des principes: pour tout l’or du monde, il n’utiliserait des produits d'origine animale pour ses motos, puisqu'il est végétarien convaincu. «Avec moi, oubliez les peaux animales pour un siège. Nous utilisons exclusivement le cuir artificiel Alcantara.»

Protecteur des animaux engagé

Pour la chaine TV internet www.petatv.de, Marcus Walz a tourné un clip dans lequel il invite les spectateurs à s'engager pour la protection des animaux. Il est persuadé: «Tout le monde peut faire ce que je fais. Personne n'est obligé de manger de la viande ou de porter des vestes en cuir. Chacun peut, par son comportement, très facilement contribuer à éviter de faire souffrir les animaux.»
Son engagement pour le bien des animaux a récemment été honoré par PeTA, qui lui a remis le prix Progress Award 2009. Des reportages sur les transports animaliers et les abattoirs ont notamment été déterminants pour son style de vie végétarien. Walz a dès lors pris conscience: «Tout animal a des sentiments, comme un être humain. Il peut ressentir la douleur, être triste ou joyeux. S'il le faut, les humains savent s'aider eux-mêmes, ce que ne peuvent les animaux.»
Au printemps 2009 il présentait son livre qui venait de paraître, «Marcus Walz – Hardcore for Life». Mais peu avant la publication de ce livre, le chien de Marcus, «Tonka», est décédé à l’âge de 15 ans. Marcus a donc dédié ce livre à son chien.

Au niveau professionnel, Marcus Walz a une image de dur à cuire – têtes de mort, croix et barbelés ornent les motos et équipements de sa marque «Walz Hardcore Cycles». Et si l'on serait tenté de ranger ce rockeur tatoué dans la case des gars rudes et inabordables, on comprendra vite: cette coque dure cache un noyau tendre envers les animaux.

Bernadette Raschle
Traduction: Nathalie Jayet

A ce sujet:
Vidéo sur PeTA-TV:
www.petatv.de/video/Marcus-Walz-–Der-tierfreundliche-Kult-BikerimPortrait/0001de5ab209a9bb1c801dc1058951ec (en allemand)

Site officiel de Marcus Walz:
www.marcuswalz.de