Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Portrait d’organisations
Dans cette série nous vous présentons diverses organisations du domaine de la nutrition, de la protection des animaux et de l’environnement. Nous analysons leurs relations avec le végétarisme, en paroles et en actions.

Ligue suisse contre le cancer

Organisation faîtière, la Ligue suisse contre le cancer réunit 20 organisations régionales et cantonales de Suisse et de la Principauté du Liechtenstein.

Financement et organisation

Cet organisme d’utilité publique fonctionne comme un relais entre les personnes touchées par le cancer et les scientifiques. Les fonds issus de dons servent donc à financer des projets très variés de soutien à la recherche, de prévention et d'aide aux malades.
Dans le cadre des recherches qu’elle finance elle-même, la Ligue contre le cancer compte sur le concours d’experts de différentes spécialisations. «Nous collaborons avec des spécialistes indépendants, à savoir des médecins, des membres d'associations spécialisées, des universitaires et des membres d'instituts qui ne représentent pas l’industrie pharmaceutique ou d’autres sociétés qui vivent du cancer», précise Ursula Zybach, que nous avons contactée, de la Ligue suisse contre le cancer.

La Ligue contre le cancer et le végétarisme

En matière d’alimentation, la Ligue contre le cancer s’appuie sur la pyramide alimentaire de la Société Suisse de Nutrition (SSN) (voir Végi-Info 2007/3), tout en précisant que la viande n'est pas indispensable. En collaboration avec la SSN, la Ligue suisse contre le cancer a d'ailleurs publié une brochure intitulée «Manger sainement pour réduire son risque de cancer», dans laquelle elle mentionne expressément les alternatives à la viande. Ainsi peut-on lire dans l'introduction qu'en privilégiant une alimentation végétarienne, en évitant le surpoids et en limitant la consommation d'alcool, l’on contribue fortement à faire diminuer les risques de cancer. La brochure offre également quelques conseils sur la façon de réduire la consommation de viande, en particulier de viande rouge (porc, veau et agneau) et de charcuterie, la volaille et le poisson étant par ailleurs considérés comme inoffensifs. De façon générale, la Ligue suisse contre le cancer semble toutefois ne pas vouloir prendre position ouvertement en faveur du végétarisme. Dans ladite brochure, il est en effet toujours question de consommation modérée de viande, mais jamais de végétarisme.

Projets de la Ligue contre le cancer

Il en va de même pour les programmes de prévention soutenus par la Ligue contre le cancer. Elle s’engage dans de nombreux projets prônant un mode de vie sain, telle la campagne «5 fois par jour», qui encourage la consommation de fruits et de légumes, sans toutefois recommander le végétarisme. Le végétarisme n'a donc évidemment jamais fait l'objet à part entière d'une campagne de la Ligue contre le cancer.

En conclusion

La Ligue contre le cancer défend avec ferveur un mode de vie sain et équilibré. Contrairement à bon nombre d'autres organisations, elle ne rejette pas le végétarisme. Il est dommage qu'elle ne l'encourage pas davantage.

Contact:
Ligue Suisse contre le cancer
Effingerstrasse 40
Case postale 8219
3001 Bern

Tel: 031 389 91 00
Fax: 031 389 91 60
E-Mail: info@liguecancer.ch
www.liguecancer.ch

Bernadette Raschle

>