Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Birmanie : rien appris du tsunami de 2004 ?

Des milliers de morts à cause de la production de crevettes et de poisson

Lors de la tornade début mai 2008 en Birmanie, les régions côtières furent les plus touchées. Il y eut des dizaines de milliers de morts et environ un million de sans-abris.

C’est uniquement à cause de la déforestation des zones tropicales sur les régions côtières que la catastrophe a pu atteindre des dimensions aussi énormes.

Ces forêts tropicales denses offrent une excellente protection contre les tornades et les tsunamis en atténuant fortement la violence des influences de la mer sur l’intérieur des terres.
D’après une étude de 2004, ceci a pu être constaté lors du tsunami dévastateur au Sri Lanka. Les dégâts dans le centre du pays, région où les forêts tropicales étaient encore bien implantées, étaient nettement inférieurs.
Des scientifiques de l’IUCN (International Union for Conservation of Nature) ont par exemple comparé deux villages voisins au Sri Lanka. L’un était protégé par des forêts sur la côte, l’autre était sans protection. Dans le village protégé il y a eu deux morts, contre 6000 dans le village non protégé.

Pourquoi les forêts tropicales ont-elles été détruites, sans tenir compte de leur utilité ?

Depuis 1980, près de 4 millions d’hectares de forêts tropicales ont été détruites pour d’autres exploitations du terrain. L’exploitation principale de ces régions, où il y avait avant des forêts protectrices, est l’élevage de crevettes et de poissons. A cause d’une consommation de fruits de mer en constante augmentation, la pression sur les forêts est devenue de plus en plus importante.
Encore aujourd’hui, environ 100000 hectares de mangroves sont détruites chaque année – la plus grande partie pour pouvoir élever des crevettes et du poisson.
Depuis 1975, environ la moitié des forêts tropicales du delta de l’Irrawaddy, en Birmanie, ont été détruites.