Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

L’Office fédéral de la santé publique recommande l’alimentation végétarienne

Le 31 mai 2007, La Commission fédérale de l’alimentation a publié un rapport scientifique, qui compare les avantages des alimentations mixte, végétarienne et végétalienne. Ce rapport est sur internet. Il s’intitule: «Avantages et désavantages d’une alimentation végétarienne pour la santé.»

«L’expérience montre en effet que cette alimentation offre un apport suffisant en nutriments essentiels ; cette catégorie de végétariens est d’ailleurs en meilleure santé que la moyenne de la population suisse.»

Bien avant la publication dudit rapport de 71 pages, la Commission avait longuement étudié ce sujet. C’est en 1991 que l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait reçu de la part de l’ASV (Voir Végi-Info 2001/1) une demande pressante afin de traiter de ce thème. Cette demande priait l’OFSP de modifier ses directives alimentaires dans un sens positif envers l’alimentation végétarienne. A la suite de cette demande, l’OFSP a constitué « un groupe de travail végétarien». Ce groupe de travail avait pour tâche de rédiger un rapport sur l’alimentation végétarienne.
Des experts de plusieurs secteurs ont fait partie de ce groupe, notamment Renato Pichler, président de l’ASV.

Ce rapport est avant tout destiné aux spécialistes. Il a voulu entre autres indiquer des risques possibles (!) de l’alimentation soit végétarienne soit végétalienne. Ce rapport met cependant en évidence de nombreux avantages pour la santé:

Plusieurs études épidémiologiques ont abouti aux conclusions suivantes concernant les personnes ayant une alimentation végétarienne:

«Les risques évoqués sont moins élevés dans le cas des ovo-lacto-végétariens, pour autant qu’ils diversifient leur alimentation végétale. Cet équilibre est aussi important que chez les enfants et les adolescents non végétariens, chez les femmes enceintes et les personnes âgées non végétariennes.»

«Dans le cas des végétaliens, le risque de carence en nutriments est accru par la suppression de tous les aliments d’origine animale. Ces personnes doivent veiller tout particulièrement à ce que leur apport en vitamine B12 soit suffisant. Pour être en bonne santé, ils doivent disposer de vastes connaissances nutritionnelles et d’une expérience suffisante pour éviter d’éventuelles carences alimentaires, notamment pour les enfants, les jeunes, les femmes enceintes et les personnes âgées.»

«Parmi toutes les formes d’alimentation végétarienne, le régime ovo-lacto-végétarien est considéré comme sain pour des adultes en bonne santé.»

Télécharger le rapport sur le site de l’OFSP: Alimentation végétarienne - Avantages et désavantages.