Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Mednat : toujours plus de végétariens ?

Du 29 mars au 2 avril, l’ASV a participé pour la deuxième fois au salon Mednat à Lausanne. L’entrée en scène de ses informations au sein de cet évènement rassemblant des milliers de visiteurs pour la santé et le bien-être avait déjà été récompensée par le grand intérêt de ceux-ci l’année passée, et les grains qui ont été plantés dans leur conscience ont fait voir leurs premières tiges.
Mardi matin, matériel dans les mains, enthousiasme et détermination dans le coeur, Ananda, Jahné et moi avons transformé très rapidement la surface stérile de 3m² pour donner vie à une petite cabane ensoleillée par les couleurs lumineuses du label végétarien.

Le stand a été cette fois-ci bien mieux placé, au deuxième étage, au milieu de toutes les thérapies naturelles et les écoles Mednat: Stand d`informationdeformation, amenant ainsi un public plus réceptif à ces thèmes que la grosse masse du rez-de-chaussée où se trouvaient les dégustations des vins et de la nourriture. Il y eut bien plus de végétariens qui nous accostèrent et leur émerveillement d’apprendre qu’une association suisse existait fut un tremplin d’énergie pour nous. L’ASV ne compte qu’env. 400 membres dans toute la Suisse Romande, pourtant elle pourrait réunir bien plus d’un millier si la population en était informée (l’ancienne association végétarienne de Genève comptait env. 1200 membres).
Je me réjouis de ce message primordial d’Ananda, qui bat des pieds et des mains (et des ailes!) pour le réaliser toujours plus concrètement à chaque action qu’elle organise: nous, les jeunes, avons la responsabilité impérative de nous engager pour notre planète et celle de nos enfants et les valeurs féminines (l’intuition, la compassion, l’humilité, etc.) sont essentielles pour l’amélioration de sa condition. Dans le bilan de Mednat, nous pouvons lire: «le public est de plus en plus jeune et féminin». Je ne peux que m’enchanter de cette évolution et profite de lancer un appel à nous, les hommes, de ne pas tarder à éveiller ces valeurs qui ronflent encore trop en nous!
«Le rôle de l’alimentation dans notre développement personnel» fut le titre des deux conférences qu’Ananda et moi animâmes au salon. Nous avons été relayés de manière efficace au stand par des membres qui méritent un grand merci pour leur soutien dynamique.

Mednat: Julie

Ananda a commencé par soulever les œillères des gens en leur expliquant l’évolution de la condition d’homo sapiens, vivant selon les bas instincts, à celle d’être humain, vivant au-delà de ceux-ci, dans la conscience et la compassion (qualité de coeur) et état dans lequel manger des animaux n’est tout simplement plus possible. Elle précise que consommer des produits animaux nous empêche d’atteindre un niveau de conscience humain et nous rend malades ainsi que la planète: «un être humain végMednat: La formationétalien est un pléonasme».

Par son expérience de guérisseuse, ses paroles se répercutèrent fortement dans la salle. Elle a mis en lumière aussi l’incohérence de certains thérapeutes ou enseignants qui mangent encore la viande tout en exerçant des pratiques venant de sages (comme le yoga p.ex.) qui eux étaient bien entendu végétariens. « Toute méthode, quelque soit le titre de son pratiquant, ne peut être qu’à la hauteur du développement intérieur de celui qui l’applique », explique Ananda.

Pour ma part, j’ai tracé un bref résumé des conséquences de la consommation de viande sur l’écologie et la famine dans le monde. Je mis l’accent sur le fait que de consommer Végétal, Naturel et Local dissout, depuis la racine, les trois industries les plus puissantes et dévastatrices du monde : le lobby agroalimentaire, pharmaco-chimique (avec tous les problèmes de vivisection qui s’ensuivent) et militaire (les élevages intensifs représentent le secteur qui demande le plus de ressources naturelles et les guerres dans le monde ont justement pour objectif l’accaparation de ces ressources de plus en plus rares). Là où un public s’attendait à entendre un discours séparés de ce qui le touche directement (c’est souvent le cas lorsqu’on parle de protéger les animaux), nous pûmes apercevoir des visages dont la stupéfaction trahissaient un germe de prise de conscience…

Mednat: Informations de Ananda et LamsaGrâce à la lettre percutante qu’Ananda et moi avions écrite à la direction de Mednat l’année passée (voir Vegi-Info n°30), le Salon s’est carrément mis au végétarisme pour le grand apéro des exposants. Un bravo à Mme Bassin, chef de projet, qui a su mettre en pratique nos conseils d’amélioration.
Au stand, le fameux DVD «La Terre Dévorée» de Paul McCartney traduit récemment en français (à demander absolument au Vegi-Buro) défilait continuellement en arrière-plan; la dégustation des succulents produits Vegusto (www.vegusto.ch) a épaté même les plus récalcitrants. C’est sûr,  l’ASV a bien pris sa place chez le leader suisse des médecines naturelles. Quelques jours après l’événement, nous avons enchaîné les actions en représentant l’association au Salon du Livre à Genève puis au Festival Animalissimo (voir articles dans le prochain Vegi-Info).

L’aventure continue, car nous projetons d’organiser à Lausanne, lors de la journée mondiale végétarienne en octobre, un festival avec conférences-projections, stands de cuisines végétariennes du monde, stands d’associations suisses pour la protection des animaux et de l’écologie et concerts musiques du monde, un événement multiculturel et festif (pour sponsoring et soutien s.v.p. contactez-moi au 021-625 22 40 ou lamsa8@hotmail.com).

Lamsa Da Silva