Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Entretien avec Olivié Valcuendé (32 ans), du groupe x83x à Genève

Dans Le Mag (Le Courrier 20-21-22 août 2005), Olivié et Malorie avaient déjà répondu aux questions – essentielles – relatives à leur végétarisme/lisme. La plupart de nos lectrices et lecteurs ont ainsi pu faire connaissance avec eux et retenir qu’ils sont maintenant vegan en premier lieu pour les animaux. Dans le présent Vegi-Info, nous avons souhaité poser, nous aussi, quelques questions – sérieuses ou taquines – à Olivié. Voici le résultat:

Q : Supposons que vous échouiez sur une île déserte. Pour survivre, iriez vous à la pêche ?

Certainement pas ! J’utiliserais les ressources disponibles sur place. Je me nourrirais de racines, de céréales, de plantes terrestres et marines ainsi que de fruits.

Q : Vous êtes invité à un repas de personnalités importantes. On vous sert d’office une assiette à base de viande, que feriez-vous ?

Un homme averti en vaut deux, je me renseigne avant d’accepter l’invitation, et s’il y a impossibilité de recevoir un repas végétalien, je refuse le repas en expliquant mes convictions profondes. Nous vivons en démocratie, la liberté de choix et d’opinions est un fondement de cette dernière. Bien entendu la salade est un mets purement végétalien à la portée de n’importe quel chef cuisinier…

Q : Un dangereux virus comme le H5N1 frappe la population de notre pays, comment réagiriez-vous ?

Je pense que l’être humain n’a que ce qu’il mérite et tôt ou tard il devra payer les conséquences de ses actes irréfléchis, même si le coût est exorbitant. Tristement, ceci n’est que le résultat du mode d’élevage intensif et inhumain pratiqué par de très (trop) nombreux pays. A nouveau le reste du monde va payer les conséquences de l’égoïsme et l’indifférence de certains.
Non seulement nos convictions et notre sensibilité sont durement éprouvées par ces massacres de milliers d’oiseaux, mais aussi notre santé peut être mise en danger par ce virus mutant. Espérons que les gens ouvriront les yeux et comprendront que la seule solution viable pour notre futur et celui de cette planète est le végétarisme/lisme.

Q : Pour sortir du chômage, le seul job que l’on vous offre serait d’être employé dans un abattoir, l’accepteriez-vous, même temporairement ?

Evidemment que non ! Même en étant au chômage ou même à la rue, je refuserai toujours de prendre part à l’assassinat d’êtres innocents.

Q : Vous aimez Malorie, et elle vous aime, cela on l’a compris. Mais faisons cette supposition (folle, cruelle, insupportable) qu’elle vous quitte. Pourriez-vous, en guise de consolation, tomber amoureux d’une carnivore, même tout à fait charmante ?

L’amour est bien plus qu’une attirance; c’est une alchimie entre deux personnes. Je ne pourrais avoir cette alchimie avec quelqu’un qui est en totale opposition avec mes convictions profondes.

Q : Le mouvement végétarien, on le constate, ne parvient pas à triompher du carnivorisme. Si vous deveniez le leader de ce mouvement au niveau mondial, que feriez-vous pour généraliser le végétarisme ?

Informer, éduquer et mieux distribuer les produits végétariens/liens.
L’information: une plus grande présence médiatique au niveau local mais aussi à l’échelle planétaire (télévision, radio, presse écrite, internet) des tenants et aboutissants est de nos jours un moyen de promotion incontournable.
L’éducation: on entend encore tant de contre vérités au sujet du végétarisme/lisme! Une meilleure éducation par le biais de cours, de séminaires, de conférences, d’articles de presse, de sites internet détaillés, de «centres de santé» ouverts à tous seraient quelques moyens pour bien éduquer nos concitoyens.
La distribution des produits serait agrandie au plus grand nombre de points possibles (grand magasins, supermarchés, restaurants, cafétérias d’entreprises, écoles…) pour une meilleure attractivité et une plus grande disponibilité.

Q : Vous avez créé un magasin en ligne pour le Grain de Vie à Pinchat/Genève. Dites-nous l’essentiel sur cette belle réalisation ?

Le magasin en ligne est le reflet de la philosophie du Grain de Vie: santé, bien-être et vitalité. C’est la vitrine virtuelle des produits utilisés durant les cours de cuisine de base et de cuisine médicinale, et la vitrine de tous les produits vendus dans le magasin de Pinchat.
Le magasin en ligne est très facile d’utilisation et tout y est clairement détaillé; de la composition exacte du produit, à son poids, en passant par son prix, mais aussi les spécifications particulières (100% végétal, sans gluten, sans lactose, sans sucre, non testé sur les animaux, …). Une photo de chaque produit est également visible. La majorité des produits disponibles sont certifiés biologiques, et plus de 80% du stock disponible est purement végétal. La présentation a été soignée pour offrir plus de confort au visiteur et tout est en français et en anglais pour une meilleure compréhension.

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations,
shop@graindevie.org.

Merci, Olivié