Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Noté dans la presse


Le phénomène végétarien
Dans Madame Figaro de juillet 2004, Nathalie Szapiro parle de «Dégoût pour la viande, pensée émue pour les animaux ou effet de mode, les Français sont de plus en plus tentés par le végétarisme … » mais constate que «le végétarisme n’est pas encore entré dans les mœurs, même si un million de Français et 4 millions d’Européens, notamment dans les milieux instruits et favorisés, suivent la tendance et s’en portent plutôt bien». Szapiro précise encore qu’ «être végétarien, ce n’est pas se contenter de rayer des produits d’origine animale de sa liste de courses. C’est surtout l’enrichir d’aliments dont on n’avait pas l’habitude mais dont la richesse en protéines végétales, aux qualités au moins équivalentes à celles issues de la viande, du poisson et des œufs, permet de couvrir nos besoins. A commencer par le tofu, fabriqué à partir de graines de soja (11% de protéines) et des algues rouges (de 30 à 40%) ou vertes (20%)». Et de citer les conseils du Dr Nys, endocrinologue et nutritionniste: «L’important est de mélanger, dans un même plat, plusieurs végétaux issus de familles différentes et d’y rajouter une touche d’herbes aromatiques, un oignon, une gousse d’ail, ainsi qu’un jus de fruit pressé, car cela facilite l’assimilation du fer végétal par l’organisme». Et pour ceux et celles qu’un ouvrage sympathique - parmi de nombreux autres - intéresse, lire «Végétarien sans peine» aux Editions Presses du Châtelet, par Gabriel Bertaud, qui raconte entre autres qu’il est devenu végétarien le jour où il a vu un lion dévorer une gazelle pendant un safari et qu’il a réalisé qu’à la différence du lion qui ne peut faire autrement, lui, il avait le choix!


Tué par son fusil de chasse
Le Matin du 21 septembre 2004 signale qu’un chasseur septuagénaire a été tué par son propre fusil le premier jour de la chasse, en voulant enjamber un obstacle. Il est mort sur le coup.


Obésité infantile: il y a urgence
Le journal de la Coop, Coopération No.39 du 22 septembre 2004 rapporte que selon l’OMS, près de 50% de la population adulte mondiale sera obèse en 2040. En effet, ce sont les jeunes générations qui sont surtout touchées. Selon le prof. Michel Roulet, médecin-chef de l’Unité de nutrition clinique au CHUV, à Lausanne, chez les écoliers âgés de 6 à 12 ans, un surpoids est présent chez 20% et une obésité chez 4% d’entre eux et ces chiffres ne cessent d’augmenter. Il estime la situation catastrophique.


Reconnaître les médecines complémentaires

Lausanne Cités du 23 septembre 2004 a consacré un dossier au lancement de l’initiative pour que les médecines complémentaires, dites naturelles, soient reconnues au même titre que la médecine dite orthodoxe. «La majorité des habitants du pays fait appel aux médecines complémentaires. Une réalité peu reconnue mais qui évolue. Cinq thérapies sont en cours d’évaluation par les autorités, une initiative populaire est lancée. La récolte des signatures va commencer dans toute la Suisse.» Rens. : www.oui-aux-medecines-complementaires.ch, ou adresse postale CP 1415, 8023 Zurich.


Variante humaine de la maladie de Creutzfeldt-Jakob redoutée en Suisse
Le Matin du 29 septembre 2004 informe que «dès le 1er octobre, toutes les personnes ayant bénéficié d’une transfusion depuis 1980 ne pourront plus alimenter les stocks d’hémoglobine des hôpitaux, de crainte que la variante humaine de la maladie ne se transmette par ce biais». Selon le journal, «l’origine de cette alerte serait deux récents cas de contamination en Grande-Bretagne», sans pourtant de certitude que les malades l’aient été en raison d’une transfusion sanguine. Le flou demeure donc!


Le foie gras contesté en Californie
Le Matin du 1er octobre 2004 signale que le gouverneur de Californie, l’ancien acteur Arnold Schwarzenegger, a signé une loi interdisant le gavage des oies et des canards en Californie, sous la pression de nombreux artistes, comme Paul McCartney et Kim Bassinger. L’interdiction ne prendra complètement effet qu’au 1er juillet 2012. Toute infraction sera alors sanctionnée par une amende de 1000 dollars au moins, plus encore si elle se répète. A cette information, le 24 Heures du 1er octobre 2004, sous le titre «Schwarzie libère les oies», ajoute que des activistes pour les animaux avaient déjà malmené Laurent Manrique, le chef-cuisinier français pro foie gras d’un restaurant en vue de San Francisco. Le foie gras est-il en voie de disparition des tables californiennes?
En Europe, pour signer le manifeste contre le gavage:
http://stopgavage.com/signer.php


Bonne nouvelle pour les animaux en Italie
Le Temps du 6 novembre 2004 informe que l’Italie s’apprête à modifier sa Constitution en y introduisant la protection des animaux. Le Parlement italien avait déjà adopté en juillet une législation très sévère pour punir les sévices infligés aux animaux et les abandons.

En Belgique: Victoire des animaux contre leurs bourreaux
Sudpresse de Liège, du 23 octobre 2004 rapporte que des marchands de bestiaux qui avaient frappé inutilement des vaches iront ruminer en prison. Ils avaient été inculpés pour maltraitance à l’égard des animaux à la suite de faits révélés par une vidéo réalisée au marché de Ciney et à celui d’Anderlecht. Ces brutes ont été condamnées à deux et trois mois de prison ferme et à des amendes allant jusqu’à 4‘975 euros. Les magistrats ont estimé que ces coups n’avaient été donnés dans un autre but que celui d’infliger des souffrances+! «C’est un signal très fort … » a dit Michel Vandenbosch, président de Gaïa, qui demandait surtout une condamnation symbolique. (Les 2 associations plaignantes était Gaïa et Animaux en péril). … Mais sur le plan juridique, cet arrêt pourrait bien faire jurisprudence car c’est la 1ère fois que l’on prononce une condamnation si forte dans ce genre de dossier.