Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Mince et Svelte


L’obésité: une pénible impression de rejet

Foto Mary ZioloMary Ziolo


«Quels beaux yeux verts, quel dommage qu’ils soient dans un visage beaucoup trop rond!» s’est exclamée une femme à son amie en passant près de Krysia. Cette réflexion, saisie par Krysia, l’a mise au bord des larmes: pourquoi autant de cruauté? Elle n’avait rien fait à cette dame! Et pourtant, elle se sentait mise à l’écart par la société, tout ça parce qu’elle ne correspondait pas, physiquement, au moule idéal. Et pourtant, Dieu sait combien Krysia avait essayé de perdre du poids. En faisant le compte de la longue liste de ses tentatives pour maigrir, depuis le ‘rien-plus-rien’ aux Weight-Watchers, du régime dissocié à celui des protéines liquides, et j’en passe, il lui restait, après avoir passé en revue ces essais infructueux, la tenace obsession de maigrir, avec toujours plus de frustration. Il en va souvent ainsi dans notre société actuelle pour de nombreux hommes et femmes ayant un fort désir de maigrir et prêts à adopter n’importe quel régime insensé promettant une ligne superbe, mais au prix de leur santé et de leur porte-monnaie, cette obsession pouvant prendre le pas sur le bon sens à un point tel que les remèdes incongrus sont devenus la norme.

De plus en plus de corps en danger …
La capacité de discernement s’évanouit après des années de nourriture ‘tambouille’ et de ‘soft drinks’ (boissons sucrées) de tous acabits. Cette nourriture-camelotte (‘junk food’) attise l’appétit car les cellules du corps déjà surchargées d’aliments volumineux mais nutritionnellement vides réclament encore plus de nourriture. C’est ainsi que l’on peut manger un paquet de chips avec une boisson à base de yogourt riche en glucose sans que la sensation de faim soit apaisée. Tout le corps se déséquilibre et cette perte d’harmonie intérieure influence à son tour l’esprit et l’humeur et, en d’autres mots, le bien-être général. On se rappelle le vieil adage «Vous êtes ce que vous mangez». Bien sûr que c’est ce qu’on est! C’est ainsi qu’en mangeant toujours plus d’aliments malsains, le corps commence à ressembler - sans parler de l’odeur - à un amas de déchets. L’esprit s’alourdit, ralentit, perd sa capacité de voir les choses clairement, avec logique. L’intuition aidant à guider les actes se dissout dans un tas de burgers à la viande et de boissons sucrées. Serons-nous jamais capables de comprendre cela?

Pour juguler la menace: un combat à mener

Je pouvais voir que Krysia était arrivée à un point crucial. Elle était prise dans un tourbillon d’émotions diverses: tristesse, fâcherie, frustration, solitude et manque d’amour. Elle était pourtant entourée d’une famille qui la soutenait, mais elle n’avait ni estime ni amour pour elle-même. La plupart du temps elle se dépréciait, se déprimait, et alors elle se tournait vers des aliments dits de confort, comme des beignets. Si elle arrivait à perdre quelques kilos avec l’un ou l’autre régime, elle se sentait heureuse pendant quelques jours jusqu’à ce qu’elle aperçoive son image dans le miroir et réalise le long chemin qui lui restait encore à parcourir. Avec un poids de 85 kilos, elle était obèse certes, mais elle se mouvait sans aide. Elle était jeune assez pour que ce surpoids ne lui ait encore causé aucun sérieux dommage, ce qui aurait été le cas si elle avait été plus âgée. C’est vrai que ses yeux verts contrastaient harmonieusement avec ses cheveux noirs, et je pouvais imaginer quelle belle jeune femme elle serait si elle libérait son Moi intérieur. Hélas elle se dissimulait derrière un mur d’excès de graisse, l’utilisant comme bouclier de protection pour détourner toute émotion négative.

Les mauvais alliés: les aliments de confort
Krysia m’a énuméré la longue liste de ses aliments de confort, liste que j’ai trouvé très intéressante en ce sens qu’ils consistaient surtout d’aliments sucrés et de pâtisseries et de très peu de snacks salés. Elle recherchait manifestement de la douceur dans sa vie, toutefois si elle voulait aborder ses émotions enfouies au plus profond d’elle-même et faire un auto-examen sans échappatoire, alors elle pourrait arriver à une satisfaction intérieure. Elle allait donc devoir se prendre en main et décider de faire un choix différend pour reprendre son propre contrôle. Je savais que ce ne serait pas facile et ce qui était crucial pour elle était de cesser de considérer la nourriture comme panacée pour tout ce qui la freinait. A la place, elle devait identifier ses problèmes et affronter ses émotions. Lorsque nous avons discuté de tous ces aspects en détail, elle a dit douter d’être prête et capable de faire tout cela. Elle était prise par la peur de devoir vaincre les obstacles et de se saborder avant même d’avoir essayé.

Vaincre sa peur: utiliser des subterfuges
Comme je lui expliquais tout cela, elle a admis que c’était exactement ce qu’elle éprouvait. Que pouvait-elle y faire? J’ai donc suggéré d’avancer par petites étapes, de commencer à tout petits pas, et que cela déjà ce serait bien, car aussi longtemps qu’elle pouvait faire des petits progrès, les objectifs plus ambitieux seraient bientôt atteints. J’ai donc suggéré un nombre d’alternatives crues vegan pour remplacer ses habituels aliments de confort. Par exemple, les mélanges dattes/amandes et dattes/avocats pourraient servir de test, au moins pour reprendre goût aux aliments naturels au détriment des produits manufacturés peu sains. Je suis d’accord que ce n’est pas nécessairement ce à quoi il est souhaitable de s’accoutumer à long terme, c’est plutôt une étape dans une situation donnée et le meilleur conseil que Krysia se sentait capable de suivre au départ: remplacer ses mauvaises habitudes sucrées.

Une clé efficace: des aliments crus et vegan au lieu de sucreries

Elle voulait aussi manger de la salade à tous ses repas. Je lui ai désigné quelques petites sauces à salade pas trop grasses pour en relever le goût jusqu’à ce qu’elle puisse l’apprécier sous une forme plus naturelle. Je savais que cela prendrait un certain temps mais avec de telles modifications elle s’engageait sur la voie de la nourriture crue plus qu’elle ne l’avait jamais fait auparavant. Je lui ai aussi expliqué qu’en mangeant davantage d’aliments naturellement énergétiques, elle libérerait son système digestif des contraintes dues aux aliments malsains, lourds et concentrés qui malmenaient son corps de toutes sortes de manières, et qu’ainsi elle accumulerait une énergie bénéfique. Elle marqua son accord pour cette nouvelle pratique.

Acquérir un nouveau mode de penser et d’agir
Krysia est restée fidèle à tous ces petits changements et a pu noter les différences survenues rien qu’à ses pantalons devenus trop larges, à son teint plus clair et à une diminution de ses anxiétés. Elle avait toujours été envahie de grands stress en plus des émotions déjà citées. Je lui ai donc expliqué que le seul moyen de dompter ses fringales était la maîtrise complète de ses émotions. Lorsqu’elle se sentait en proie à la dépression, et se bourrait des sucreries à sa disposition, il importait de prendre ses distances et d’examiner avec sérieux les sentiments qui avaient pris corps en elle. Voulait-elle vraiment ingurgiter ces aliments ou était-ce à cause du noir qu’elle broyait et qui les réclamait? J’ai aussi suggéré qu’elle écrive un journal en notant tout ce qu’elle ressentait et mangeait, afin qu’elle puisse identifier les connexions d’ordre émotionnel, pratique qui lui évitait de s’occuper des pressions du moment. Tant qu’elle refuserait d’affronter la réalité, elle tournerait en rond dans son cercle de difficultés sans jamais pouvoir en sortir. L’objectif d’acquérir un nouveau corps plus mince et plus svelte ne pourrait se réaliser que grâce à une attitude et des pensées nouvelles.

Kekse und FrüchteSur la voie du succès
Avec l’aide d’une nourriture vivante son esprit devint plus clair et, malgré la difficulté évidente, cela s’est avéré être une possible réussite à long terme dans son combat contre l’excès de poids. Avec les points additionnels dont nous avons discuté, Krysia a estimé qu’elle avait maintenant les outils adéquats pour mettre à exécution un revirement total tant dans son comportement que dans sa vie. La diversité des excellents aliments crus l’a agréablement étonnée et stimulée dans son entreprise de découvrir et adopter cette palette d’aliments. Ce qu’elle allait manger refléterait sa nouvelle approche de vie et ce dont elle s’était débarrassée.

Vers un meilleur équilibre des énergies
Un mois plus tard, j’ai été surprise par la différence. Elle avait déjà perdu 14 kilos et considérait avec intérêt la quantité de graisse qui la quittait. Au fur et à mesure qu’elle augmentait sa consommation de fruits et autres aliments crus, elle a pu aussi augmenter sensiblement la fréquence et la longueur de ses promenades. Elle a profité du parc tout proche pour marcher en paix, un signe positif vis-à-vis de tous les changements intervenus. Le succès était visible chaque fois que je l’ai revue afin de discuter encore d’autres points et améliorer son mode d’alimentation. Je l’ai félicitée pour tout ce qu’elle avait déjà atteint, lui confiant combien j’étais fière d’elle. Elle avait déjà accompli un long chemin au cours de ces six derniers mois, alors qu’elle éprouvait tant de peurs. Elle avançait sur la route des choix meilleurs et plus sains et était reconnaissante pour le rôle que les aliments vivants ont joué dans l’amélioration de sa vie. J’ai répété que ce n’était pas les aliments eux-mêmes qui créaient la différence, mais qu’ils étaient un support, une aide aux changements et au combat qu’elle était déterminée à mener afin de libérer son Moi intérieur, merveilleux et unique. Les aliments vivants nous apportent la clarté, un outil utile lorsque nous creusons au plus profond dans la quête de notre essence. Ce n’est pas une opération aisée, mais elle en vaut vraiment la peine.

Mince et svelte, enfin !
Une année après avoir entamé ce périple, Krysia peut maintenant dire qu’elle est mince et svelte, ce dont elle avait toujours rêvé. Elle a même acquis davantage, bien davantage qu’elle ne l’aurait imaginé au départ!

Mary Ziolo nous confie ses convictions les plus profondes
Ce que Krysia a fait, chacun de nous le peut. Si nous marchons dans la voie du cru, nous pouvons nous approcher plus près de l’objectif auquel nous sommes destinés. Au plus nous purifions notre vie physique intérieure, au plus nous sommes à même d’atteindre ce pourquoi Dieu nous a créés. Notre vrai destin devient alors évident et la voie pour l’accomplir plus aisé. En quittant un monde factice, notre vie de chaque jour devient rêve réalisé qu’on appelle tout simplement réalité.

Mary Ziolo, Veggie Hedge ™, +1 416 599 3370