Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

LivresBuch - Food Revolution, John Robbins

1. Food Revolution, John Robbins
L’auteur du livre Diet for a New America a sorti un 2ème livre, intitulé en anglais Food Revolution, ou comment votre alimentation peut contribuer à sauver votre vie et le monde. Préfacé par le Dr Dean Ornish, son prix est pour l’Europe de 15,44 euros. Dans ce livre, John Robbins exprime sa conviction qu’une alimentation végétale, surtout vegan (sans viande ni lait ni œufs), doit conduire à une vie plus longue et en bonne santé. Citant des statistiques, des études, des recherches, et des témoignages soulignant les bénéfices d’une telle alimentation, il met en évidence que les produits animaux sont responsables de maladies telles que l’obésité, les maladies cardio-vasculaires, la pression sanguine élevée, et le cancer. Pour les personnes intéressées par la version allemande, elle est disponible via Hans-Nietsch-Verlag, ISBN 3-934647-50-2 pour FS 33,60. Plus d’information dans le No.34 2004/3 du Vegi-Info, sur demande au Vegi-Buro, 9315 Neukirch ou par le site internet www.foodrevolution.org.

2. Psychologie du crime – De l’exploitation animale, Philippe Laporte
L’urbanisme moderne exporte les abattoirs vers la périphérie des villes pour éloigner des regards les crimes traditionnellement commis envers les animaux. Le métier de bourreau a toujours été un métier méprisé, comme si la société avait honte de ce qu’elle fait. Mais pour cesser de commettre ce crime collectif nous devrions reconnaître qu’il en est un. Ce qui augmenterait encore notre sentiment de culpabilité, c’est pourquoi nous le faisons rarement. Défenseur de la cause animale, l’auteur, Philippe Laporte, après avoir pratiqué un militantisme accusateur, en appelle aujourd’hui à une nouvelle façon de militer moins culpabilisante et plus au fait des facteurs psychologiques. ISBN 2-9522471-0-2, Villeurbanne 2004. Pour acheter ce livret par correspondance, adresser un courriel à kotro@free.fr (prix 3,50 euros). Pour emprunter le livre, contacter l’ASV, Renée Maier
renee.maier@vegetarisme.ch

3. Végétari’elles – Paroles de femmes autour du végétarisme
France : début du 21ème siècle. Des femmes participent à un appel à contribution lancé en 2002. Ce livret est le fruit de leur travail. Leur témoignage passe par l’écriture, le dessin, et l’édition. En Occident, le végétarisme est encore un mode de vie marginal qui parfois étonne. Qu’est-ce qui motive certaines femmes à choisir le végétarisme? Ou pourquoi ne se pose-t-on pas la question? Comment ces choix, ou ces non-choix, sont-ils vécus? Ces questions – et bien d’autres – sont abordées à travers ces témoignages; les arguments se complètent ou se contredisent, à chacune ses positions et son chemin. Editions La Criée, courriel: edslacriee@free.fr (prix 7,50 euros).
Pour emprunter le livre, contacter l’ASV, Renée Maier:renee.maier@vegetarisme.ch

4. La vérité sur les oméga 3, Jean-Marie Bourre
A la suite du livre de David Servan-Schreiber, «Guérir», le grand public a pris un intérêt pour les bienfaits des oméga-3. Un chercheur français, Jean-Marie Bourre, s’est penché sur la question et a sorti, lui aussi, un livre intitulé «La vérité sur les oméga 3» (Ed. Odile Jacob), pour ‘tout dire’ sur ces acides gras. Un long article à V-Label mit Textce sujet a été publié dans le journal Le Temps du 13 septembre 2004. Ce chercheur estime que «si l’on dépasse la dose de 2g par jour, il n’y a plus de bénéfice et qu’à partir de 10g, cela relève de la toxicologie. Il n’y a pas de risque avec les oméga-3 d’origine végétale, mais c’est autre chose avec ceux qui sont d’origine animale. L’exemple des Esquimaux le montre bien. Dans ces populations, il y a beaucoup moins de morts subites que chez nous. A 50 ans pourtant, leur mortalité est excessive. Car les huiles de poissons gras protègent bien contre les maladies cardio-vasculaires mais, absorbées à fortes doses, elles augmentent les risques d’hémorragie. Il faut donc raison garder , résume le chercheur.» Nous rappelons à notre lectorat que nous avons publié récemment plusieurs articles sur le sujet, et notamment où trouver les oméga-3 d’origine végétale (huiles de colza, de lin, graines de lin germées, etc.).