Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Informations diverses

Quand une lueur d’humanisme s’éteint…Stierkampf
Nous avons reçu de Jean-Pierre Guarrigues, président du Comité Radicalement Anti Corrida (CRAC) un communiqué daté du 10 octobre 2004 faisant part du décès de Jacques Derrida, grand philosophe français et humaniste contemporain, président d’honneur du CRAC. Dans son communiqué, Jean-Pierre Guarrigues, qui est végétarien depuis plus de 30 ans, exprimait ainsi sa tristesse: «… Nous perdons surtout l’une des consciences de notre époque, un intellectuel capable de compassion, un humaniste, un vrai. En son honneur et pour sa mémoire, nous poursuivrons la lutte jusqu’à l’abolition et la disparition définitive de ce dernier vestige d’une barbarie inouïe autorisée par la loi (française). Et rien ne nous fera renoncer. RIEN …». En outre par la radio, nous avons aussi appris que Derrida était bien connu, a été traduit en plusieurs langues et donc très apprécié à l’étranger, notamment aux Etats-Unis.

Soupçon de BSE chez une chèvre en France
La Neue Zuercher Zeitung du 29 octobre 2004 rapporte qu’en France à la suite de l’abattage dit ‘routinier’ (en abattoir) d’une chèvre apparemment en bonne santé, l’examen en laboratoire de son cerveau portait des traces de BSE (maladie dite de la vache folle). (dpa).


Foto Nadège Hirsch

Prix Cuéno à une jeune végétarienne

La SPA de Genève a remis son prix annuel (octobre 2004) Cuéno à Nadège Hirsch pour son action en faveur des animaux, et notamment pour le Journal qu’elle édite mensuellement sur, et pour, eux depuis plusieurs années, sous le titre «Les Eperviers». L’ASV félicite Nadège et lui souhaite tout le succès possible dans ses études.





Foto Dr. Neal Barnard

Procès intenté contre le régime Atkins en Floride, USA
C’est par le site internet du PCRM que nous avons appris qu’un adepte depuis 2 ans du régime Atkins souffrant à présent de sérieux troubles cardiovasculaires, avec blocages artériels mettant sa vie en danger, avait intenté un procès à la Atkins Corporation dont les bénéfices sont évalués à 700 millions de dollars.
La victime, un homme d'affaires de Floride, âgé de 53 ans, Jody Gorran, ne demande qu’une indemnité de 15000 dollars, expliquant qu’il n’avait pas intenté ce procès pour l’argent mais pour mettre en garde les personnes obèses et en surpoids sur les graves dangers d’un tel régime! Jody Gorran a aussi déclaré "Je suis furieux et me sens trahi parce que malgré que ce régime est pratiqué depuis des années, Atkins Corp. n'a jamais fait d'étude à long terme pour prouver qu'il n'est pas dangereux. Moi, je suis la preuve qu'il l'est". (site www.pcrm.org et journal du PCRM Good Medicine No.4, 2004).






Manifestation à Genève contre la vivisection, 30 octobre 2004
Elle a réuni environ 300 manifestant-e-s, la plupart des jeunes, contre la multinationale pharmaceutique biotech suisse SERONO. Celle-ci détient presque 97% du paquet d’actions de RBM Marxer, un laboratoire italien qui effectue des expériences sur animaux pour le compte de l’industrie chimique, pharmaceutique et alimentaire. Selon ATRA, ce laboratoire détient 1000 rongeurs, 19 lapins, 25 chiens Beagles et de nombreux singes pour les soumettre aux horreurs de la vivisection. Voir site www.atra.info. Tél. 091 970 19 45.


D’intéressantes statistiques pour les végétariens …
La revue (No. 74, décembre 2003) de l’Alliance végétarienne française rapporte que la Grande-Bretagne est actuellement le 2ème pays européen où l’on compte le plus de végétariens en Europe (6% de la population), après l’Allemagne. On apprend en outre qu’une étude réalisée en 2003 par le Consumer Analyst Group et la chaîne alimentaire de supermarché Safewa a estimé qu’un végétarien épargne tout au long de sa vie celle de 700 poules, 5 vaches, 20 cochons, 20 moutons et ½ tonne de poissons. Elle a révélé aussi qu’un végétarien se rend en moyenne 22% moins de fois à l’hôpital, faisant économiser aux services de santé 220£ par an (1£ = 1,40 euro), ce qui, compte tenu du nombre de végétariens en Grande-Bretagne, aboutit à une économie de 736 millions de £ par an.


… et un avis scientifique rassurant pour les végétariens
Dans la revue (No. 76, juin 2004) de l’Alliance végétarienne française, le prof. Jean-François Narbonne, éminent toxicologue français, chercheur au CNRS, prof. à l’université de Bordeaux I et expert à l’Agence française de sécurité alimentaire des aliments (AFSSA), à la question de savoir quels avantages offrait un régime de type végétarien, a fait la réponse suivante: «D’une part, il apporte moins de graisses. Or beaucoup de contami-nants s’accumulent précisément dans les matières grasses. Les végétariens exposent ainsi beaucoup moins leur organisme aux polluants organiques persistants. D’autre part, les végétaux se situant au début de la chaîne alimentaire, on évite également la biomagnification (également appelée bioamplification), c’est-à-dire le renforcement de la toxicité d’un xénobiotique («polluant alimentaire») donné lors de son accumulation le long de la chaîne alimentaire. Ce phénomène de biomagnification s’observe dans tous les produits d’origine animale: dans les œufs (contamination par le sol), dans la viande et les produits laitiers (contamination par les fourrages), et dans les poissons (contamination des milieux aquatiques). Aussi n’est-il guère étonnant de constater que, pour un marqueur tel que les dioxines par exemple, on constate une charge 4 à 5 fois inférieure chez les végétariens par rapport à celle de la population générale! De plus, les végétariens absorbent des quantités significativement plus importantes de nutriments protecteurs tels que les caroténoïdes, les fibres et surtout les polyphénols. Bien qu’ils ingèrent des quantités plus élevées de nitrates (essentiellement apportés par les végétaux), on observe une incidence de cancers beaucoup plus faible chez les végétariens que chez les non-végétariens …»


Prix de la Fondation E. Naef 2004
Ce prix de Fr 10000 a été remis, le 30 octobre 2004, au Dr Pierre Cosson, chercheur extraordinaire à l’Université de Genève. Le Dr Cosson effectue des recherches sur des maladies infectieuses, cela en remplaçant les animaux par l’amibe Dictyostelium, avec des résultats très convaincants. Avec ses travaux, le Dr Cosson espère pouvoir remplacer les antibiotiques dans un futur pas trop éloigné. Par ailleurs, un prix spécial a été attribué à M. Louis Auer, de la maison ELASTRAT spécialisée dans la fabrication d’artères humaines en matière plastique. Lors de la remise de prix, M. Auer a fait une démonstration de son invention. (Fondation Naef pour la recherche in Vitro, 3 Ch.des Arcs-en-ciel, 1226 Thônex, Tél. 022 752 20)