Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Nourrir ses enfants végétariens


(suite du No.25): Ananda Tyrell

La recette à base d’orge que j’ai recommandée (d’après Miscio Kushi, enseignante macrobiotique) n’est en aucun cas à être vue comme une option au lait maternel et ne le remplace pas. Elle est uniquement à utiliser en cas d’incapacité à allaiter (choc émotionnel, pathologie, etc.). Le lait maternel est et restera toujours l’aliment le plus bénéfique pour bébé ! Une mère qui décide de donner autre chose que son lait maternel à son bébé commet une énorme et irréversible erreur ! Rien ne remplacera jamais la dimension tant physique qu’émotionnelle (lien affectif) de l’allaitement.

La recette d’orge que je recommande est donc une possibilité de « dernier recours », et pour répondre à la crainte d’éventuelles carences, je vous détaille la composition de l’orge et du sirop d’érable :

Dans 100g d’orge biologique [en mg] :

63% glucides
11% protéines 10% fibres
2% lipides 4,8 niacine (vit B3)
0,68 acide pantothénique (vit B5)
0,65 vit E
0,56 vit B6
0,43 vit B1
0,18 vit B2
0,065 acide folique (vit B9)

1650 manganèse
445 potassium
340 phosphore
115 magnésium
40 calcium
3,1 zinc
2,8 fer
0,12 fluor
Dans sirop d’érable :
vit A
vit B1
vit B2
vit B6
sodium
potassium
calcium
magnésium
manganèse
fer
phosphore
cuivre
fluor
soufre
silicium

 

L’orge a longtemps été (et l’est encore dans certaines régions du monde) considéré comme une céréale sacrée, car elle contient dans son grain entier, comme nous pouvons le constater, une richesse de nourriture complète exceptionnelle. Du temps de la Grèce Antique, par exemple, les " grands penseurs " se nourrissaient principalement d'orge (Pythagore, Socrate, Platon, Aristote, …). L'orge (comme le lait maternel) développe avant tout le cerveau, alors que les laits de vache, chèvre, etc. développent d'abord les os. Ce n'est pas la similitude d'apparence qui compte, mais le contenu. Notons aussi que l'orge augmente la production du lait maternel (alors mamans, mangez de l'orge !).
Pour ce qui est du gluten, rappelons que sa teneur élevée dans certaines céréales, comme le blé, est essentiellement due aux hybridations successives que l’être humain a faite à des fins de rentabilité (et non de richesse nutritionnelle), et que les céréales originelles et vraiment naturelles n’engendrent pas d’allergie. Bien sûr, si vous vaccinez votre enfant (les vaccins contiennent des métaux lourds, du sérum de veau, des virus animaux modifiés, etc.) et abaissez ainsi son système immunitaire et déstabilisez complètement son métabolisme, il est clair que toutes sortes d’allergies peuvent se révéler…
Quant à la vitamine B12, il faut savoir qu'elle n'est produite ni par les animaux, ni par les végétaux, mais par des micro-organismes (bactéries). C'est d'ailleurs pourquoi la B12 que l'on trouve dans les substituts alimentaires (lait de soja fortifié, etc.) est fabriquée à partir de souches bactériennes. Les carences en cette vitamine ne sont pour la plupart du temps pas dues à un apport insuffisant (car ces bactéries se trouvent en quantité suffisantes sur les aliments végétaux biologiques que nous ingérons et donc dans nos intestins), mais à une insuffisance d'assimilation dans l'intestin grêle résultant d'une dégénérescence fonctionnelle. Un enfant ne connaît pas cette dégénérescence tant que son organisme n'est pas affecté par la nourriture carnée et les produits chimiques (surtout antibiotiques, pesticides, agents conservateurs, etc.). Dans une société comme la nôtre où la stérilisation est omniprésente, il est indispensable de laisser grandir bébé de la manière la plus naturelle possible (ce qui ne veut pas dire dans la saleté, mais sans peur et élimination obsessionnelle des germes), afin que son système immunitaire puisse se bâtir vigoureusement et que la B12 dont sa mère et lui ont besoin soit amplement suffisante.
Le sirop d’érable contient une grande quantité de vitamines et de minéraux. Son avantage quasi unique est la nature de son sucre. En effet, contrairement au sucre ordinaire (blanc, miel) qu’il faut absolument éviter de donner au nourrisson (et dans toute alimentation), le sucre du sirop d’érable est un sucre équilibré (comme ceux de tous les fruits et légumes), et de ce fait n’altère pas la glycémie du sang de manière brutale. L’hyperactivité des enfants est d’ailleurs souvent due à trop de ces sucres - et à la viande bien sûr - qui créent de l’hyperacidité.
Enfin, au lieu du lait de soja, nous pouvons aussi ajouter celui d’amandes, qui peut être préparé soi-même à partir d’amandes fraîches biologiques. Le lait d’amandes est particulièrement facile à digérer et très nourrissant (protéines, lipides). [ Préparation : faire bouillir 1½ c.s. d’amandes, éplucher, moudre finement, piler dans un mortier, mélanger avec 1 c.c. de sirop d’érable, ajouter par petite gouttes 150 ccm d’eau tiède, et verser le tout dans une passoire à thé. Le liquide est le lait, le reste est à piler à nouveau et à rajouter. ]
Tous ces éléments font de cette boisson d’orge une nourriture parfaitement complète (un véritable lait humanisé), qui ne nécessite donc pas de recourir à des additifs de vitamines, lipides, etc., ni de faire appel à des laits « humanisés » à base de lait de vache, totalement inadapté à l’humain. Ce n’est naturellement pas la seule roue de secours, car chaque situation est différente.
Malheureusement, nous nous sommes éloignés de notre sagesse innée: l’intuition. Les animaux, eux, baignent dans cette sagesse naturelle, et savent exactement comment se nourrir, accoucher, etc. Ils ne mettent d’ailleurs pas leurs petits hors du nid comme beaucoup de parents le font, en installant des chambres d’enfants séparées, en les mettant dans des poussettes au lieu de les porter sur eux, etc. (les conséquences désastreuses qui en résultent seront évoquées dans un prochain numéro). L’intuition est le savoir le plus fiable, mais a été remplacée par le savoir intellectuel en tant que vérité suprême. Or, à un argument intellectuel existe toujours son contre-argument. Les avis sont nombreux comme les grains de sable au bord de la mer… Même avec un maximum de connaissances apprises, des fautes peuvent survenir si on ne se base pas sur sa propre intuition, qui permet entre autres le lien communicatif (qui tient de la télépathie) avec l’enfant. Pour aviver ce côté trop souvent négligé, c’est un immense avantage que de pratiquer, au plus tard pendant la grossesse, la méditation, le yoga, le Qi Gong, etc. Savez-vous que les pensées et les émotions que vous avez quand vous êtes enceintes et lorsque vous allaitez votre bébé, se transmettent directement à lui ? Pour la préparation de la nourriture, c’est pareil. Inutile d’expliquer la différence énorme qui existe entre une nourriture achetée à la pharmacie ou même dans le meilleur des magasins diététiques, et celle préparée fraîchement et avec amour par la maman! Cette transmission d’information est un fait que de plus en plus de scientifiques (physiciens, médecins, etc.) démontrent. On peut donc se réjouir de cette réunion grandissante des sciences intuitives et cartésiennes !
Je vous souhaite bon courage dans ce chemin de confiance en vous-même et en vos enfants.

Ananda Tyrell
Thérapeute holistique

Prestations : consultations individuelles ; séminaire « Préparation à la grossesse » ; cours de Yoga et de massage pour femmes enceintes, bébés et couples. Rebounding Contact: 021 / 634 60 81

Livres à lire :
– « L’alimentation saine » de Henri-Charles Geffroy
– « Conseils pratiques à une jeune mère » et « Viande et Lait » du Dr. Christian Tal Schaller