Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Santé, bien-être


Amis de la Haute Vitalité … et des algues
Carole Dougoud communique son programme 2004, avec de nombreuses nouveautés (conférences, séminaires, cours, et autres activités). Pour tous détails concernant ce programme, consulter le site internet www.algues.ch et/ou le nouveau site www.hautevitalité.ch bientôt disponible. Ou s’adresser à l’Institut Haute Vitalité, 3 Rue des Vollandes, 1207 Genève. Tél. 022 735 18 49, fax 022 735 41 30. Email info@algues.ch.

Cholestérol et produits alimentaires anticholestérol
Dans un intéressant article publié dans Fémina No.49 du 7 décembre 2003, intitulé Un yogourt anticholestérol, vraiment?
Laurence Margot, diététicienne réputée aux Ligues de Santé, donne un avis favorable au végétarisme. Nous en reflétons les lignes principales. Laurence Margot rappelle que c’est depuis 1950 que l’on sait que les phytostérols, des substances que l’on trouve dans les végétaux, abaissaient le taux de mauvais cholestérol (HDL), sans modifier celui du bon cholestérol (HDL) et protégeaient de la sorte des maladies cardiovasculaires. Et que les phytostérols se trouvaient au naturel dans les légumes, les fruits, les légumineuses (lentilles, soja, etc.), les huiles (soja, tournesol, maïs, colza). Elle fournit des chiffres éloquents: l’alimentation dite courante, donc carnée, assure entre 200 et 400 mg de phytostérols par jour contre 700 mg avec une alimentation végétarienne. Dans un souci de répondre à la carence liée à l’alimentation carnée, l’industrie alimentaire, explique Laurence Margot, a pris le parti de forcer la dose en proposant des margarines, et plus récemment des yogourts, fortement enrichis en phytostérols; mais poursuit-elle, «il faut toutefois savoir qu’il est parfaitement inutile de cumuler ces produits et qu’aller au-delà des 2 grammes quotidiens ne fera pas baisser votre mauvais cholestérol d’un iota de plus». De plus, ces alicaments sont de 3 à 5 fois plus chers qu’un produit courant, alors qu’ils restent sans effet sur une personne dont le taux de cholestérol est normal. En conclusion: «ce n’est pas parce qu’on mange un yogourt enrichi aux phytostérols qu’il faut se croire tout permis». Nous laissons à Laurence Margot le mot de la fin: «Les conseils en vigueur pour éviter une hausse du cholestérol, ou pour induire une baisse, restent valables. Ils passent non seulement par une alimentation riche en fruits, légumes, céréales complètes et pauvre en graisses d’origine animale, mais aussi par l’activité physique et par l’arrêt du tabac».

La choucroute, une bombe énergétique

Pauvre en calories et très riche en vitamines et sels minéraux, la choucroute est une véritable bombe énergétique. En effet, 100g de choucroute ne contiennent que 17 kilocalories, beaucoup de fibres alimentaires, de vitamines K et C, d’acide folique, de potassium et de calcium. Une portion de 200g suffisent pour couvrir la moitié des besoins quotidiens en vitamine C. Mais elle contient aussi des matières végétales secondaires ayant des effets bénéfiques pour la santé. Elles peuvent, par exemple, avoir un effet préventif contre le cancer et protéger des bactéries. Sa faible teneur en matière grasse de 0,2g par 100g fait de la choucroute l’aliment idéal dans le cadre d’une alimentation saine. … (Michèle Kaspar, conseillère en diététique chez Coop. Coopération No.2, 7.1.2004).
ndlr: à manger avec des saucisses végétales, nombreuses sur le marché !