Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Rencontre végétarienne 2004


C’est toujours un grand plaisir pour les organisatrices de Suisse romande d’accueillir les participant-e-s à nos rencontres végétariennes. Par contre, petite déception de ne pas avoir vu/revu ce 24 janvier dernier ceux et celles qui avaient manifesté la ferme intention de venir à la ‘prochaine occasion’. C’est la vie! Bref, nous étions une bonne cinquantaine à avoir assisté aux exposés de nos conférenciers/cières (Christopher Leigh Smith, Christina Maier, Ananda Tyrell et Theresa Klein), que nous remercions vivement.
A commencer par Christopher, directeur de FiSiFam, la firme établie à Château d’Oex, qui rappelle que le goût de la ‘viande’ végétale est si proche de celui de la viande animale que, lors de tests, il est difficile de distinguer entre les deux produits. En revanche, question santé, vu que la ‘viande’ végétale est libre de cholestérol mais riche en fibres et en vitamines, elle est bien préférable à la viande animale. Cette remarque est valable pour la plupart des ‘viandes’ végétales offertes sur le marché (comme tous les produits de la gamme Cornatur à la Migros). Elle pourrait en outre constituer une réponse adéquate aux menaces de famine qui pèsent sur une grande partie de la population. Au terme de sa présentation, Christopher a été assailli de questions diverses, dont celle de savoir comment nourrir ses chats et chiens végétariens.
Outre la possibilité de commander de la nourriture végétale pour chiens et chats auprès du Vegi-Service, à Neukirch, notre amie Chantal a donné de très précieux conseils pour préparer à la maison des repas tout à fait - pour les chiens - ou en grande partie - pour les chats - végétariens. Pour les chiens, il est possible de préparer de délicieuses pâtées à base de légumes cuits et crus (carottes râpées), de céréales, une cuiller de séré, un tout petit peu d’ail, de spiruline, de poudre d’argile, de prêle, très peu ou pas du tout de sel, mais assez bien de levure de bière, un jaune d’œuf maximum deux fois par semaine, mais à condition de provenir de poules en liberté. Avec huile d’olive. Merci, Chantal!
Christina a ensuite présenté son exposé sur l’environnement insistant sur le lien existant entre cultures de plantes transgéniques et production de viande. Depuis de nombreuses années, des scientifiques ont mis en garde contre les effets potentiels désastreux des cultures de plantes modifiées génétiquement pour résister aux herbicides ou insectes: transmission des gènes aux plantes sauvages, franchissement de la barrière inter-espèce et passage aux insectes etc. dont les conséquences sont imprévisibles et qui peuvent se révéler dangereuses pour l’environnement et ses habitants animaux et humains. Parmi les cultures transgéniques, c’est celle soja qui est la plus répandue. Or la production de soja transgénique est directement liée à l’industrie de la viande. En effet seul 10% du soja cultivé est destiné aux humains, le 90% restant est consommé par les animaux dits de rente.
Après l’exposé d’Ananda (voir pages 4-5), nous avons écouté Theresa, de Brahma Kumaris/Université spirituelle mondiale (BKUSM), dont le président est le Docteur indien Girish Patel, expert dans le traitement des maladies liées au stress, et végétarien de naissance (voir Vegi-Info No.24, page 9). Theresa, outre ses fonctions de coordinatrice de BKSUM et les multiples activités liées à cette charge, est active à Genève en matière de végétarisme et très compétente pour donner de judicieux conseils pour devenir et rester végétarien-ne en bonne santé.
Vif succès pour notre petit buffet de dégustation de diverses viandes et charcuteries végétales, notamment de FiSiFam et de Dhanyaa, le traiteur 100% végétarien de Lausanne, en clôture cette rencontre amicale qui a permis des échanges de vues à bâtons rompus sur le végétarisme.

Cette rencontre a, en outre, permis à un groupe d’étudiant-e-s végétarien-ne-s de l’Université de Lausanne, représenté par Lamsa, Fanny et Katharina d’expliquer leur engagement pour un enseignement universitaire sans utiliser des animaux. C’est nouveau en Suisse! Il s’agit du groupe Anima-L, dont le président est Claudio Da Silva (Lamsa), de la Faculté de Médecine. Nous publierons un article détaillé à ce sujet dans notre prochain Vegi-Info, mais pour pouvez déjà nous en demander le texte (R. Maier, ASV, 27 ch. de Pierrefleur, 1004 Lausanne). Vous pouvez aussi aider ces courageux étudiant-e-s à financer le lancement et la diffusion de leurs actions en versant un don au CCP 17-600451-6, au nom d’Anima-L, c/o Joana Meyer, 39 rue de la Borde, 1018 Lausanne ou contacter par e-mail animal@bluemail.ch. Merci!