Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Etre mince à tout prix – La voie de la nourriture crue

Par Mary Ziolo

Faire connaissance avec Grace
Grace est une amie proche et très chère, mais qui m’a donné un grand souci. Que pouvais-je faire pour l’aider à sortir du cycle infernal du ‘boire-et-purger’? Je l’aimais tendrement certes, toutefois mes tentatives pour l’aider sont longtemps restées infructueuses. Il est douloureux de savoir qu’une amie chère vit une vraie agonie sans pouvoir y remédier. Grace avait bien consulté des nutritionnistes qui lui avaient prodigué des conseils psychologiques ayant fait effet pendant un temps, mais suivi à chaque fois d'un nouvel épisode de boulimie. Grace, en apparence, semblait heureuse et réussir sa vie, pourtant intérieurement il n’en était rien, car une zone obscure y demeurait qu’elle seule devait affronter, et surmonter, pour se libérer définitivement de son secret, profond et ténébreux. Elle avait bien remarqué les changements intervenus chez moi lorsque je suis passée d’une alimentation végétarienne à végane, puis complètement végane crue. Je savais que c’était là pour elle d’un grand intérêt, car elle en faisait souvent un sujet de conversation entre nous. En effet, elle avait essayé durant de nombreuses années différentes méthodes pour ne pas reprendre le poids perdu auparavant.

L’enfance de Grace
Grace avait été un enfant en surpoids, calme de nature, et se laissant dominer par les autres pour se faire aimer. Le mariage malheureux de ses parents l’avait obligée comme enfant à prendre à maintes reprises des responsabilités d’adulte bien avant l’âge. Alors, manger était devenu sa compensation, une manière de faire face à toutes ces obligations additionnelles et de nourrir ses sentiments par un surplus d’aliments. Sa voix intérieure, qui souhaitait s’exprimer et s’affirmer, restait prisonnière de son corps plantureux.

… et sa jeunesse
A 21 ans, elle a décidé de maigrir, peu importe le moyen. Elle a donc opté pour le ‘boire-et-purger’. A l’université, où elle étudiait alors, elle n’était d’ailleurs pas la seule à pratiquer cette méthode. C’était une façon aisée pour les femmes de manger à volonté lors de pizza-parties sans prendre du poids. Avec ses cheveux naturellement blond miel, ses yeux bleu ciel et sa ligne svelte, elle attirait les regards, et elle pouvait maintenant jouir du plaisir d’acheter sans difficulté des vêtements sans avoir recours aux grandes tailles. Toutefois, cette apparente satisfaction avait un prix qu’elle n’était pas certaine de vouloir payer.

Le prix à payer
Malgré sa silhouette quasiment parfaite – selon les normes de notre société – Grace sentait bien qu’il n’était pas normal de manger et d’aller vomir ensuite. Elle constatait aussi que cet acte augmentait en fréquence et en intensité avec les années. Certes, elle aimait sa minceur, mais était dégoûtée par le fait de purger. N’y avait-il pas une autre voie ? Dès lors, elle ne mangea plus qu’un tout petit peu par jour, avec au lever tout juste un café noir avec un succédané de sucre (le ‘vrai’ sucre étant trop calorique!), à midi une pomme ou une poire, et au soir, ce qu’il y avait, mais en toute petite quantité. Elle découvrit le jeûne, et constata qu’elle pouvait tenir ainsi jusqu’à 5 jours; cependant, toujours en fin de compte, le besoin de boire revenait. Ce demi-jeune dura plusieurs années, mais elle était de plus en plus fatiguée par cette volonté de rester mince qui, au moins avait l’avantage de ne plus devoir se faire vomir. Toutefois, au fond d’elle-même, elle savait qu’elle devait trouver une autre solution. Ensuite, elle revint au cycle de ‘boire-et-purger’, en optant tantôt pour la diète, tantôt pour la boisson. Mais elle le sentait bien: elle vivait un enfer, l’enfer vivant.

Le bon choix de Grace
Après ces infructueuses années d’errance, Grace décida de copier mon approche par la nourriture végane crue. Très vite, elle constata que les salades et les légumes à basses calories étaient bien acceptées par son organisme et la débarrassaient d’une pesante culpabilité à ses régimes précédents. Quelque chose était devenu en accord en elle! Sans s’en expliquer la raison, elle savait qu’elle devait poursuivre dans cette voie et explorer les tréfonds de son être.

Une crainte persistante
Reprendre du poids la terrifiait ! Quant à moi, je savais que dans ces tréfonds résidait la réponse à sa boulimie. Elle pouvait maintenant suivre un régime crû pendant trois semaines, avec seulement un peu de soupe de légumes le soir, sans éprouver de problème au cours de cette transition. Parfois, elle devait abaisser sa garde un certain temps, mais grâce à une nouvelle prise de conscience par ses expériences passées et de nouvelles informations gagnées par l’alimentation végane crue, j’étais à présent certaine que, le moment venu, elle n’abandonnerait plus la voie de l’alimentation végane crue.

La voie du salut
Tout en continuant d’alterner le mode végan et les purges pendant un temps, elle me confia combien il était facile de se nourrir avec des fruits et des légumes, ou des pousses de tournesol par exemple, et d’éprouver la sensation nouvelle d’un estomac satisfait ! Pour ma part, je pouvais voir de mes yeux une réelle transformation chez une personne qui commençait à percevoir son essence et à pouvoir s’exprimer au fil des jours. «Avec la voie végane, je me sens plus calme et capable de maîtriser mes actes, sans aucune crainte». Et de poursuivre : «En me fidélisant dans cette voie, je me sens mieux dans ma peau et plus à l’aise avec tout ce que je fais. C’est comme si j’avais regagné toute l’énergie perdue précédemment et ne plus devoir dépendre de personne pour m’accomplir. Je peux m’aider moi-même».

Le point de vue de Mary Ziolo
Je crois que cela - une perte de pouvoir sur soi-même - se trouve au cœur de toutes situations similaires. C’est la clé qui ouvre une porte, jusque là restée fermée. Ce n’est pas que l’alimentation végane crue soit une réponse en soi, mais je crois qu’elle permet de libérer ce qu’il y a de fondamental et «magique» en chacun de nous. Cette «magie» nous permet d’obtenir des réponses en libérant nos instincts pour accomplir des actes dont nous n’aurions pas été capables avant. C’est pourquoi nous entendons souvent dire que cette manière de manger est de nature à nous transformer. En aucun cas, ce potentiel ne doit être sous-estimé. Quant à Grace, elle est maintenant débarrassée de ses diètes et ses purges. Et elle s’étonne toujours devant la simplicité de manger des aliments vivants qui la comblent à différents niveaux, y compris celui de son âme. Elle exprime la joie d’être vraiment elle-même pour la première fois de sa vie, et envisage d’explorer les possibilités pendant si longtemps muselées à l’intérieur d’elle-même ….


Mary Ziolo est une Conseillère en Style de vie et une chercheuse en santé. Le Veggie HedgeTM est un cabinet bi-continental privé, créé sur la conviction que des êtres humains intelligents peuvent se guérir et se transformer eux-mêmes par des aliments végétaux sélectionnés: légumes, fruits, noix, pousses etc. crus, adaptés à chaque cas individuel. Pour obtenir une consultation, appeler le numéro +1 416 599 33 70 et demander Mary Ziolo.