Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen Hauptseite

Die SVV heisst jetzt: Swissveg
Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Die SVV heisst jetzt: Swissveg
Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch

Babyboom végétarien aux Etats-Unis

Bonne nouvelle en provenance des Etats-Unis : de plus en plus de parents nourrissent leurs enfants avec une alimentation végétarienne ou végétalienne. Cette tendance est due en grande partie à l’influence du Dr Benjamin Spock. Dans la dernière édition de son livre « Spock’s Baby and Child Care » paru en 1998, le célèbre pédiatre recommande en effet aux parents de nourrir leurs enfants avec une alimentation végétalienne (sans produits animaux) équilibrée. Cette recommandation a donné lieu à un grand débat entre médecins, nutritionnistes et parents sur la nourriture optimale pour les enfants.
L’Association diététique américaine (ADA) soutient l’alimentation végétarienne et végétalienne. Cette association a en effet déclaré : « L’ADA estime qu’une alimentation végétarienne équilibrée est saine et qu’elle apporte des bénéfices pour la santé et contribue à prévenir et à guérir certaines maladies  (…) . Les types d’alimentation végane et ovo-lacto végétarienne équilibrées couvrent les besoins des petits enfants, des enfants en âge de scolarité et des adolescents et permettent une croissance normale ».
Une alimentation végétarienne se compose en majorité de légumes, céréales, fruits, fruits secs, oléagineux, légumineuses en combinaison. Les œufs et produits laitiers peuvent être inclus. Les végétaliens (ou végans) excluent tous les produits animaux.
Les chercheurs ont trouvé que les maladies cardiaques ont 57% moins de risques de se produire chez les végétariens que chez les consommateurs de viande. C’est la conclusion d’une évaluation de 100 recherches scientifiques effectuée par PCRM, le Comité des médecins pour une médecine responsable, basé à Washington. Cette évaluation a mis en évidence que les végétariens ont 40% moins de risque de développer un cancer et 50% moins de risque d’avoir de l’hypertension que les mangeurs de viande.
L’Association américaine de cardiologie a mené une étude pour voir si les végétariens risquaient de manquer de protéines. Sa conclusion « Il n’est pas nécessaire de consommer des protéines animales pour avoir suffisamment de protéines dans son alimentation. Les protéines végétales fournissent tous les acides aminés utiles, pour autant que l’alimentation soit variée et comporte suffisamment de calories. Il a été montré que les protéines contenues dans le soja étaient d’égales valeurs à celles contenues dans la viande. Le soja à lui seul peut donc constituer l’unique source de protéines. » (…)
Les firmes produisant des aliments végétariens connaissent un succès croissant et celles spécialisées dans les produits pour enfants se développent de manière importante. Cela signifie que maintenant une génération entière sera nourrie de manière biologique et végétarienne depuis l’enfance.(…)

Source : « Natürlich Vegetarisch » (Revue de l’association végétarienne allemande), décembre 2001



[nach oben

[Retournez à l`index]


   
© Schweizerische Vereinigung für Vegetarismus (SVV) | www.vegetarismus.ch | Impressum