Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Protéines en pilules et en poudre et autres idioties !

Par Ruth Heidrich, Ph. D
Une des questions les plus fréquentes que me posent des athlètes est « comment puis-je obtenir davantage de protéines ? » Dans leur esprit, ils pensent que s’ils ingèrent plus de protéines, cela va comme d’un coup de baguette magique faire gonfler leurs muscles et les rendre plus forts. Les adeptes du culturisme particulièrement cherchent à avoir des muscles hypertrophiés (sans accomplir le travail nécessaire à ce résultat !). Cette question revient fréquemment de la part des athlètes végétariens ou végétaliens parce qu’ils pensent que sans viande, sans blanc d’œuf ou lait écrémé, ils risquent de souffrir d’une carence en protéines.
Les publicités dans les journaux et les magasins de santé entretiennent cette peur afin de vendre des produits. Les compléments de protéines sont disponibles sur le marché sous de multiples formes, avec toujours le même but : faire en sorte que vous en achetiez un maximum! Mais la réalité est que si vous voulez faire augmenter le volume de vos muscles, vous devez les faire travailler en augmentant le poids que vous leur faites soulever. C’est la seule manière de fortifier vos muscles.
En effet, notre corps est conçu pour fonctionner de manière économe. Il se débarrasse ainsi de tout ce dont il n’a pas besoin. Si de larges biceps vous sont inutiles, le corps éliminera ce poids superflu. L’exemple le plus illustratif de ce phénomène se produit lorsque suite à une fracture, un bras ou une jambe doit être plâtré. Lorsque le plâtre est enlevé après six semaines, on est frappé de ce que l’on découvre : les muscles ont fondu !
Mais ce résultat est-il permanent ? Non. Pour reconstruire les muscles, on doit recommencer à les utiliser et le corps répond en rebâtissant les muscles jusqu’au point où cela est nécessaire. En utilisant ses muscles lors des tâches quotidiennes, on parvient ainsi rapidement à obtenir à nouveau un muscle de taille normale. Si on en fait un usage extrême, le muscle s’hypertrophiera.
Mais d’où provient la matière première du muscle, les protéines, si on ne consomme pas de muscles d’animaux (protéines animales) ? Facile ! Les protéines proviennent des plantes. La meilleure preuve est que les animaux les plus grands et les plus puissants : les éléphants, les rhinocéros, les girafes, les chevaux sont végétaliens ! (Il se trouve que les animaux végétaliens sont ceux qui vivent le plus longtemps, autre leçon à retenir).
Les légumes et les céréales contiennent des protéines complètes ce qui signifie qu’ils ont tous les acides aminés nécessaires pour construire les muscles ou les faire augmenter de volume.
Par exemple, l’acide aminé qui se trouve de manière limitée dans les aliments d’origine végétale est la méthionine. Cela signifie que si vous voulez manger du riz uniquement, disons une part de 3000 calories par jour (énergie nécessaire pour un homme), vous en ingérez 1.1 grammes, soit 10 fois plus que le minimum nécessaire qui est de 0.1 grammes. Cela montre que le problème principal est l’excès de protéine ingérée si l’on consomme des produits animaux, qui cause des maladies comme les affections des reins ou l’ostéoporose, car le corps ne peut pas stocker les protéines et subit des dommages lorsqu’il est soumis à une consommation excessive.
C’est le secret pour obtenir un développement musculaire. Plus vous soulèverez de poids, plus votre muscle se fortifiera. A vous de choisir.

Ruth Heidrich possède un doctorat en économie de la santé avec une spécialisation en nutrition et en physiologie de l’exercice. Elle a survécu à un cancer du sein contracté alors qu’elle avait 47 ans. Depuis, elle a accompli six fois le Triathlon Ironman de Hawaii, a couru 67 marathons et obtenu plus de 700 trophées. Elle a reçu de nombreuses distinctions et a été nommée par le Magazine « Living Fit » comme une des dix femmes les plus sportives d’Amérique du Nord. Présidente de l’association végétarienne de Hawaii, Ruth Heidrich a écrit le livre « A race for life » et « The race for life cookbook ». Agée de 67 ans, elle participe toujours à de nombreuses compétitions sportives.

Vous pouvez contacter Ruth Heidrich (en anglais) :
Ruth E. Heidrich, Ph.D.
1415 Victoria St #1106,
Honolulu, HI 96822, Etats-Unis
www.ironlady.com / e-mail : ruthheidrich@juno.com

Cet article a été publié dans sa version originale (anglais) dans le journal de l’IVU (International Vegetarian Union) de juillet 2001.