Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Manger végétarien, une des clés de la santé

Par le docteur Christian Tal Schaller

A l’heure où l’on prend de plus en plus conscience des dangers que la viande fait courir à notre santé, il est utile de rappeler les avantages d’une alimentation végétarienne.

Animal mon frère
Animal mon frère
Tu es le Juif d’aujourd’hui
Celui qu’on parque, qu’on méprise, qu’on extermine
Dans les élevages industriels
Et les laboratoires aseptisés.
Dans notre société civilisée
L’animal n’a pas droit à la vie
Il n’est qu’une machine à viande
Une machine à fourrure
Une machine à tester les produits chimiques
Qui nous empoisonnent.
L’animal est l’esclave de l’homme
Les nazis ne sont plus hitlériens
Mais scientifiques
Si nous les laissons faire
Ils réussiront
Avec l’industrie chimique
Un grand génocide pharmaceutique
Où nous périrons tous
Hommes et animaux.
De nos jours les prisonniers, les parias, les sans-voix
S’appellent animaux de laboratoire
Ils périssent par millions
Sur l’autel d’une science sans conscience
Les plus démunis, les plus torturés
Se nomment animaux d’élevage
Immobilisés, gavés, exploités, sacrifiés
Ils finissent en manteaux de fourrure
Ou en viande congelée
Qui apporte dans nos corps la souffrance et la maladie.
Animal mon frère
Ouvre mon cœur
A l’amour et au bonheur.
Apprends-moi à écouter
La vie qui coule en moi
La vie qui coule en toi
La vie qui coule en nous.
Apprends-moi à vivre hors des cages
Hors des prisons d’un passé insensé
Délivre-moi de ces fléaux
Qui s’appellent ignorance et intolérance
Enseigne-moi cette sagesse de la vie
Que tu n’as jamais perdue
Guide-moi vers ce paradis retrouvé
Où ensemble nous pouvons jouer
Dans l’amitié et la gaieté.

Christian Tal Schaller


  1. Elle est plus économique qu’une alimentation riche en viande, lait, beurre et fromage. Par exemple, 100 gr de soja contiennent plus de protéines que 100 gr de bœuf et coûtent 5 fois moins cher.
  2. Elle est plus équilibrée nutritionnellement. Il est faux de croire que les protéines d’origine animale sont « meilleures » que les protéines végétales. Il n’y a rien chez l’animal qui n’existe pas dans les végétaux. Au contraire, de multiples études ont montré qu’il y a beaucoup plus de carences chez les mangeurs de produits animaux que chez les végétariens.
  3. Elle aide à rester mince ou à maigrir. Les végétariens sont rarement obèses alors que ceux qui consomment des aliments d’origine animale sont souvent trop gros, à cause de l’excès de graisses et de protéines de leur alimentation.
  4. Elle assure une bien meilleure santé. D’innombrables études portant sur des centaines de milliers de gens ont prouvé que plus on mange d’aliments d’origine animale, plus on souffre de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de rhumatismes et d’autres maux typiques de la vie occidentale moderne. Les végétariens sont beaucoup moins malades que les non végétariens.
  5. Elle donne de meilleurs résultats dans le domaine du sport. De nombreux champions du monde sont végétariens, ceci depuis que des études ont prouvé que le corps humain fonctionne mieux et est plus résistant avec des aliments végétaux.
  6. Elle évite la famine des pays pauvres. La production de viande consomme les céréales qui pourraient nourrir les pays pauvres. Si des gens meurent de faim, ce n’est pas parce que nous n’avons pas assez d’aliments sur la planète, mais à cause des habitudes alimentaires suicidaires des Occidentaux. On estime qu’une diminution de 10% de la consommation de viande dans les pays riches suffirait à faire cesser la famine mondiale ! Quand vous mangez un bifteck, imaginez devant vous vingt personnes affamées, vous tendant une écuelle vide. C’est à cause de vos habitudes alimentaires qu’elles meurent de faim !
  7. Elle est écologique et préserve les forêts tropicales. C’est à cause des élevages de viande de boucherie que les forêts tropicales disparaissent à une vitesse hallucinante. Chaque hamburger coûte six mètres carrés de forêt tropicale ! Produire de la viande correspond à un gaspillage énergétique insupportable des réserves planétaires. Les mangeurs de viande ont besoin de dix fois plus d’eau et de surfaces cultivables pour être nourris que les végétariens.
  8. Elle est moins polluée que l’alimentation animale. Aux USA, 55% des antibiotiques fabriqués sont donnés au bétail et sont absorbés par les consommateurs de viande ! Sans compter les pesticides, les engrais chimiques, les dioxines … si les consommateurs savaient ce qu’il y a dans la viande et les produits laitiers qu’ils consomment, ils deviendraient végétariens.
  9. Elle permet de ne pas tomber malade brusquement. Parce que la presse est muselée par les lobbies du bœuf et du lait, les consommateurs ne sont pas informés. Ils ne savent pas qu’aux USA, un infarctus survient toutes les 25 secondes. Pour un Américain moyen, le risque d’attaque cardiaque est de 50%, pour un végétarien, il n’est que de 15% et pour un végétalien (qui ne consomme pas de produits laitiers ni de poisson), il n’est que de 4% !
  10. Elle procure un état de bien-être délivré du stress. Les élevages d’animaux de boucherie sont de véritables camps de concentration dans lesquels les animaux souffrent le martyre, ce qui se traduit par la présence, dans les aliments d’origine animale, d’hormones de stress qui sont absorbées par les consommateurs et les rendent irritables, nerveux et déprimés. La plupart des grands sages et des grands penseurs de l’humanité étaient végétariens.
  11. Elle respecte la constitution de notre organisme. Notre tube digestif n’est pas celui d’un carnivore ! Les USA, où sont vendus chaque année près de sept milliards de hamburgers, sont devenus l’un des pays les plus malades de la planète. Le cancer y frappe un adulte sur trois, l’obésité un adulte sur deux, les maladies physiques et psychiques font du pays le plus riche économiquement le plus pauvre en santé.
  12. Elle assure santé et longévité, bien-être et vitalité. Pour ne plus souffrir ni vieillir, mangez Végétal, Vivant et Varié. C’est la ‘règle des trois V’. Avec au moins 80% d’aliments d’origine végétale, dans lesquels les aliments crus, vivants, riches en enzymes, vitamines et autres substances pleines de vitalité, devraient représenter plus des 2/3. Et, pour éviter la monotonie, le ‘V’ de Varié vous permet, de temps à autre, de manger des aliments peut-être malsains, mais que votre corps saura gérer parce qu’ils ne seront pas en quantité importante.

Pour en savoir plus, lisez ‘L’Alimentation Plaisir’, du docteur Christian Tal Schaller, Editions Vivez Soleil, 1997, ISBN : 2-88058-192-3