Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Editorial

Des progrès malgré tout

Chères lectrices, chers lecteurs,
Les mauvaises nouvelles pour les animaux, pour la santé humaine et l’environnement semblent se multiplier et s’aggraver de tous côtés. Et pourtant, au milieu de ce désarroi, très inquiétant, surgissent des informations qui nous donnent courage et espoir.
Le développement de nouveaux produits analogues aux viandes et aux fromages s’intensifie tant au niveau artisanal qu’à celui des entreprises de grande dimension: il nous deviendra, à nous végétariens, de plus en plus facile d’inviter des amis non végétariens pour des repas, en leur servant de ces délicieuses spécialités, faciles et rapides à préparer et à réussir, et en leur suggérant de faire de même!
Des jeunes, que ce soit dans le domaine de la musique, de l’écriture, de la santé notamment, s’affichent ouvertement en faveur du végétarisme et relient harmonieusement leurs activités à leurs convictions alimentaires sans violence.
Des sportifs dans de nombreuses disciplines apportent, par leurs résultats, la preuve que l’alimentation végétarienne est tout à fait compatible avec de bonnes performances. Au niveau du sport d’équipe, le cyclisme végétarien de la Linda McCartney pro cycling team est un bon exemple qu’il est possible de pratiquer un sport sans dopage et sans viande et de remporter des victoires.
Des journaux et magazines à grand tirage, comme en langue française, le Temps, l’Illustré, Voici, Le Nouvel Observateur, ont fourni dans leurs éditions d’été d’alléchantes recettes végétariennes et végétaliennes. Certains n’ont d’ailleurs pas hésité à qualifier le végétarisme de « top tendance », en mettant par ailleurs en garde les consommateurs de viande contre la menace de maladies découlant de la consommation de produits animaux. On pense non seulement à la terrible maladie de Creutzfeldt-Jacob, mais encore au danger de la présence à répétition dans les viandes, poissons, œufs, produits laitiers, de quantités de plus en plus importantes de dioxine, listéria, salmonelles, mercure, hormones, antibiotiques et autres poisons et produits toxiques.
Et des membres de notre Association se mobilisent de plus en plus pour écrire des lettres au Courrier des Lecteurs de leurs quotidiens régionaux pour dénoncer les pires abus envers les animaux (la chasse, les corridas, les ‘fêtes’ avec forte consommation de viande, etc.…) ou pour promouvoir un style de vie végétarien. Je les en remercie ici chaleureusement.
Vous trouverez le reportage sur la célébration de la Journée mondiale végétarienne du 1er octobre à Onex dans notre prochain numéro.

Renato Pichler
Président de l’Association suisse pour le végétarisme (ASV)