Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Editorial

Informations filtrées

Chères lectrices, chers lecteurs,
Malheureusement, il y aura encore au cours de ce nouveau millénaire des animaux maltraités, tués et mangés. Cela se passera des milliards de fois sur toute la terre et les conséquences dramatiques de cette folie frappant tous les secteurs de la vie continueront d’être dissimulées aux humains. C’est pourquoi, selon l’adage, il est préférable d’allumer une petite lumière que d’être condamné à l’obscurité. Comme le dit aussi le Dr Hans Diehl, nous ne nous limiterons pas à continuer d’agir comme nous le faisons à présent, mais nous renforcerons encore nos actions dans l’avenir.
La diffusion d’informations sur les conséquences de la consommation de viande est par conséquent de la plus haute importance. Plusieurs articles à ce propos sont inclus dans ce numéro.
A partir du mois d’avril jusqu’en octobre, des stands d’information seront tenus tous les week-ends dans plusieurs villes suisses. Afin de ne pas se limiter à la théorie mais également de faire connaître la pratique du végétarisme, des dégustations seront organisées pour amener plus de personnes à donner leur préférence au mode de vie végétarien.
En même temps, de la publicité sera faite aux stands en faveur du label végétarien. Ce label trouvera cette année un écho de plus en plus grand pour des produits ainsi qu’auprès des restaurants et des hôtels.
Alors que les écoles de médecine se limitent encore dans bien des domaines à ne combattre que les symptômes et refusent de s’attaquer aux causes des maladies dites de civilisation, dorénavant nous allons publier plus souvent des articles d’un médecin très connu et réputé aux Etats-Unis, le Dr Hans Diehl.
Nous espérons ainsi pouvoir aider beaucoup de personnes à se libérer de leurs maladies plutôt que de devoir traiter leurs symptômes par des opérations, comme des pontages, ou par des médicaments, comme l’insuline.
Il ne s’agit heureusement pas de choisir entre l’option de vivre sainement, celle de respecter l’environnement, et celle d’améliorer le sort des animaux de rente, car avec une alimentation sans produits animaux, tous ces objectifs sont atteints en même temps.
Pour beaucoup, cela paraît trop simple, mais ne devrait en tout état de cause empêcher personne de tenter l’expérience. Lorsqu’on sait que, par exemple, une seule opération de pontage coûte 50’000 dollars US et que, seulement en Amérique du Nord 450’000 de ces opérations sont pratiquées chaque année, cela vaut la peine d’essayer toutes les solutions de rechange sérieuses.
Dans un prochain numéro du Vegi Info, nous vous fournirons des informations relatives à l’influence de l’alimentation sur les maladies cardio-vasculaires. Un exposé du Dr Hans Diehl à ce sujet est déjà disponible sur le CD-ROM du Congrès végétarien européen qui s’est tenu en juillet 1999, dont il est fait mention dans le présent numéro.
J’espère que vous trouverez ce journal intéressant. Vous pouvez bien entendu le passer à des personnes intéressées, notamment des malades du diabète.