Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

L’alimentation végétarienne améliore la souplesse de leurs muscles

Pour les personnes atteintes de diabète, une étude récente tend à montrer les effets d’une ‘autre alimentation’. Elle serait plus efficace que les médicaments!

Le Comité américain des médecins pour une médecine responsable (Physicians Committee for Responsible Medicine, PCRM) en collaboration avec des médecins de l’Université de Georgetown ont constaté qu’une alimentation végétarienne réduit, voire élimine, le besoin de prendre des médicaments, pour deux tiers des patients atteints de diabète, même sans exercice physique. L’étude menée par ces médecins, bien que limitée à onze patients, a fourni des résultats beaucoup plus concluants que ceux obtenus avec des régimes conventionnels. «Grâce à cette étude, confie l’un des participants diabétiques, je n’ai plus besoin de médicaments». Ces participants ont bénéficié d’une réduction importante du taux de sucre dans leur sang, qui est le test standard pour les diabétiques. Ils ont aussi perdu beaucoup de poids (16 livres en douze semaines en moyenne). Leur alimentation se composait de céréales, de légumes, de légumineuses et de fruits, sans limitation du nombre de calories. L’étude conjointement menée par le Dr Andrew Nicholson, du PCRM, et le Dr Mark Sklar, de l’Université de Georgetown, et leurs équipes respectives, a été publiée dans le numéro d’août 1999 de la revue scientifique américaine Preventive Medicine. Elle avait pour objectif de servir d’étude-pilote à des essais à grande échelle. C’est toutefois en raison des résultats à ce point significatifs obtenus que ces scientifiques ont décidé de les publier sans attendre ceux des études prévues à plus grande échelle. «Les diabétiques courent des risques importants de crises cardiaques, de troubles rénaux et même de cécité. Cette nouvelle approche combat ces risques bien mieux que tous les régimes précédemment testés», affirme le Dr Neal D. Barnard, du PCRM. Des études antérieures avaient aussi utilisé des régimes végétariens pauvres en graisse, mais en prescrivant des exercices physiques vigoureux, empêchant d’en tirer des résultats concernant le régime alimentaire. L’étude en question est donc la première qui ait isolé les effets de l’alimentation. En pratique, les exercices physiques devraient être combinés à un régime alimentaire approprié, pour en accentuer les effets bénéfiques. Selon le Dr Barnard «si ces résultats sont confirmés par une étude à grande échelle, nous aurons alors la preuve évidente qu’une alimentation végétarienne pauvre en graisse constitue le traitement approprié pour les diabétiques».
Good Medicine, automne 1999. Réf: Preventive Medicine, 1999;29;87-91.