Kopf SVV-Mitgliedschaft Breite einstellen

Die SVV heisst seit 2014: Swissveg

Unsere neue Homepage finden Sie hier: www.swissveg.ch


Seite veraltet!
Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert! Unsere aktuellen Infos finden Sie auf unserer neuen Homepage: Swissveg.


Diese Seite wird nicht mehr aktualisiert.
Wir heissen seit 2014 Swissveg und sind nun hier zu finden: www.swissveg.ch

Seul, je ne peux de toute façon rien changer

Idée reçue

Seul je ne peux de toute façon rien faire; rien, par moi, ne se produit. Si je décidais d’arrêter maintenant de manger de la viande, cela ne pèserait pas lourd face aux nombreuses personnes qui continuent d’en manger. C’est pourquoi cela n’aurait aucun sens que je devienne végétarien maintenant.

Mise au point

1. Cette argumentation, du point de vue moral, est plutôt bizarre, et cela on peut le constater plus aisé-ment si on se place dans une situation analogue. Chaque jour, de par le monde, des milliers de per-sonnes sont tuées, et des milliers d’autres sont victi-mes de la famine. Dans ce cas, cela ne changerait rien si moi aussi je tuais quelqu’un. Cependant, je ne connais personne qui se permettrait d’argumen-ter de la sorte pour justifier un meurtre.

2. L’industrie de la viande n’est pas le seul domaine avec lequel nous sommes en contact et sur lequel nous portons un jugement, sans que nous ne puissions l’influencer par notre action directe. Si nous prenons le cas de la course aux armements et que nous posons la question de savoir ce que l’on a fait pour s’y opposer, la réponse est: on a manifesté!
Vivre en végétarien est aussi une sorte de manifestation. Nous signalons et affirmons par là que nous tenons pour erroné et irresponsable que l’on puisse, sous un prétexte aussi trivial que celui de vouloir assouvir un désir gustatif, infliger des souffrances à des animaux et leur ôter la vie.
Devenir végétarien n’est pourtant pas n’importe quelle manifestation contre la cruauté et le meurtre perpétrés envers les animaux pour stimuler le plaisir de notre palais. C’est bien plus que cela; en fait, c’est la seule manifestation de ce type qui soit crédible et prometteuse de succès. Personne ne peut persuader une autre de la fausseté d’une manière d’agir qu’elle pratique elle-même!
En outre à long terme le mode de vie végétarien est – à la différence des autres manifestations – de par son importance adéquate, c’est-à-dire une manifestation qui compte un nombre suffisant de participants, simultanément et directement impliqués, un succès soi. Et alors que d’autres manifestations et peu importe leur amplitude, comme la lutte contre la course aux armements, ne sont encore que des préludes aux changements souhaités, le végétarisme constitue un objectif en lui-même, qui est la suppression de la souffrance inutile et la mort des animaux.

3. Les frontières entre l’impuissance et le pouvoir personnel sont mouvantes et susceptibles de changement. Si l’on prend le cas de la protection de l’environnement, ici aussi il existe des mécanismes et des structures dans lesquels une personne isolée ne peut pas, dans un premier temps et directement, exercer une influence notable. En particulier, l’exemple de l’utilisation des matériaux non récupérables par l’industrie montre que les protecteurs de l’environnement convaincus et responsables se comportent comme s’ils pouvaient influencer ces mécanismes et ces structures; et effectivement la somme de leurs individualités peuvent, par leur comportement, contribuer à faire bouger les choses!

4. Aucun des grands mouvements de protestation qui ont remporté des victoires contre l’injustice, l’oppression et d’autres inégalités choquantes ne se seraient déclenchés si leurs initiateurs et leurs meneurs qui leur ont consacré de gros efforts avaient été par avance assurés de leur succès (Peter Singer). L’engagement courageux et responsable de chaque individu isolé pour des idées qu’il considère comme justes est l’indispensable condition de tout changement et de tout développement fondamental.

5. Tous les grands crimes ne sont accomplis qu’avec l’aide et l’entremise de nombreux complices de moindre importance qui font abstraction de leur responsabilité personnelle et dont la justification des actes est toujours la même, à savoir: «Que pouvais-je faire? Rien, par moi, ne se produit de toute façon».

De l'auteur de cette article est aussi paru un nouveau livre: Fondements éthiques pour une alimentation végétarienne

Helmut Kaplan, Bases éthiques pour une alimentation végétarienne. Extrait de rororo-journal. ISBN 3-499-19513-5. S.187.f. (En allemand seulement).

Des informations général vous trouverez sur notre site d'informations.

Retour index objections

Dernière actualisation de cette page indiquée: 9.12.2008

[en haut


   
© Swissveg (ehemals: Schweizerische Vereinigung für Vegetarismus (SVV)) | www.swissveg.ch | Impressum